Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.06.2009 14h27
La Chine pourrait acheter 50 milliards de dollars d'obligations du FMI

La Chine va investir jusqu'à 50 milliards de dollars dans de nouvelles obligations du Fonds monétaire international, a déclaré vendredi 5 juin le premier directeur général adjoint du FMI John Lipsky.

"Les autorités chinoises ont indiqué qu'(elles) seraient intéressés à investir jusqu'à 50 milliards de dollars dans ces obligations lorsqu'elles seront prêtes, et nous espérons que d'autres pays suivront cet exemple", a annoncé Lipsky en marge du Forum économique de Saint-Pétersbourg.

La Russie a déjà déclaré qu'elle était intéressée par l'acquisition de près de 10 milliards de dollars de ces obligations, qui feront partie du supplément de 500 milliards de dollars américains dans le capital du FMI pour aider les pays à traverser le plus grave ralentissement de l'économie depuis la grande dépression de 1929.

La Chine est le plus grand détenteur de l'or et des réserves de change, suivie par le Japon et la Russie.

Lipsky a déclaré que les propositions pour l'émission d'obligations seront bientôt soumises au conseil exécutif du FMI, qui devrait également recevoir les propositions sur la question des nouveaux droits de tirage spéciaux le mois prochain.

Lipsky a également dit que le pire du ralentissement économique mondial est passé et que les principales monnaies internationales étaient "assez bien équilibrées" aux taux de change actuels.

"En général, les résultats du premier trimestre ont été globalement pires par rapport à ce qu'on prévoyait", a-t-il dit sans exclure que le FMI va suivre sa révision à la baisse du PIB russe en 2009 avec des démarches semblables pour les autres pays.

"L'économie mondiale n'a pas encore touché le fond, mais le pire est déjà derrière nous", a-t-il ajouté, en précisant que la performance économique future pourrait être étonnamment à la hausse.

Le FMI s'attend à ce que les pays émergents vont à nouveau connaître la croissance au deuxième semestre de cette année, suivis par les pays développés dans la première moitié de l'année prochaine.

Quant au pétrole, il a dit qu'il doute fort que la récente hausse des prix du pétrole brut soit maintenue, mais il a ajouté cependant : "Nous n'espérons pas un retour à des niveaux très bas."

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?