Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 05.05.2009 11h18
Plus de prêts, mais des profits moins importants pour les principales banques chinoises

Le recul de la rentabilité n'a pas empêché les trois principales banques publiques chinoises à connaître une véritable frénésie de prêts dans les trois premiers mois de 2009. Le résultat a été désastreux pour le premier trimestre en ce qui concerne les profits de ces banques.

La Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC), la plus grande banque du monde par sa valeur du marché, a été la seule des trois en mesure d'afficher la croissance de son bénéfice net au premier trimestre. Son bénéfice net a augmenté de 6,16% comparé à l'année précédente avec 35,2 milliards de yuans.

Les deux autres banques contrôlées par l'Etat, China Construction Bank (CCB) et la Bank of China (BOC), ont affiché une baisse nette de 18,22% et 14,41% respectivement au premier trimestre, en comparaison avec l'année précédente.

Le revenu net d'intérêts des trois principales banques, qui est leur principale source de revenus, a chuté, malgré une hausse de prêts record au premier trimestre.

L'ICBC a annoncé dans son rapport du premier trimestre de que le revenu net d'intérêts au cours du premier trimestre est tombé à 57,7 milliards de yuans, une baisse de 12,88% par rapport à l'année précédente. Si ce n'est pas une augmentation de 9,66% des revenus de ses honoraires et commissions nettes et une baisse de 3,2% de ses dépenses d'exploitation, la croissance des bénéfices de l'ICBC serait également basse, voire négative.

Le revenu net d'intérêts pour BCC et BOC a également diminué de 6,55% et 9,74% respectivement comparé à l'année précédente.

Le revenu net d'intérêts a représenté 79,5% du total des produits d'exploitation de l'ICBC au premier trimestre, 77,5% pour la CCB et de 73% pour la BOC.

Les banques chinoises ont atteint un chiffre record de 4,58 trillions de yuans en nouveaux crédits au cours du premier trimestre, après que le gouvernement a incité les banques à accroître les prêts pour aider l'économie chinoise à se rétablir.

Les nouveaux prêts de l'ICBC ont augmenté de 14% par rapport à l'année précédente avec 636,4 milliards de yuans, un montant supérieur au produit intérieur brut annuel du Vietnam. CCB et BOC ont, elles aussi, augmenté les nouveaux prêts de 500 milliards de yuans dans les trois premiers mois.

Le rétrécissement des marges d'intérêt a été le principal facteur empêchant les trois banques à générer plus de profits.

La marge nette d'intérêts de CCB et BOC a diminué de 68 points de base et de 63 points de base respectivement, comparé au premier trimestre de la même période en 2008. L'ICBC n'a pas voulu divulguer les chiffres précis des marges d'intérêt dans son rapport d'activité du premier trimestre. Un point de base représente 0,01 points de pourcentage.

Le retour approximatif sur le capital des trois principales banques chinoises, un indicateur clé de la rentabilité, a également chuté.

Le retour approximatif sur le capital de ICBC a diminué de 0,32 points de pourcentage au cours du premier trimestre comparé à il y a un an, celui de la CCB a baissé de 7,49 points de pourcentage et celui de la BOC a baissé de 4,46 points de pourcentage.

Les responsables de la Banque populaire de Chine et de la Commission chinoise de régulation bancaire ont rappelé au mois d'avril que le gouvernement n'a aucun plan pour freiner la récente augmentation des prêts des banques nationales.

Cela signifie que les banques chinoises, dirigées par les trois banques publiques, devraient continuer à accorder plus de nouveaux prêts cette année, ont dit les analystes.

Les prêts bancaires en Chine cette année pourraient dépasser la cible de 5 milliards de yuans fixée par le gouvernement avec un surplus de 3 milliards de yuans, selon JPMorgan Chase. Stephen Green, directeur de recherche sur la Chine à la Standard Chartered Bank prévoit que le montant total des nouveaux prêts en 2009 pourrait être de 9 milliards de yuans.

Sarah Wu, analyste bancaire à Macquarie Securities, prévoit une croissance des bénéfices nets dans les trois principales banques chinoises contrôlées par l'Etat de moins de 1,5% en 2009.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?