Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 27.04.2009 10h13
"Utilisez les obligations du FMI pour lutter contre la crise"

Tout argent fait par le Fonds monétaire international (FMI) avec les ventes d'obligations devrait être utilisé pour aider les pays en développement, a annoncé la Chine.

Les pays du BRIC, acronyme pour désigner le groupe de pays formé par le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, ont appelé le FMI à faire émettre un instrument de mesure de dette qui serait une mesure temporaire pour accroître ses ressources financières.

Les quatre pays sont intéressés par l'achat d'obligations, a annoncé le directeur de l'institution, Dominique Strauss-Kahn lors de la réunion de printemps du FMI qui s'était tenue samedi 25 avril.

"Maintenant, nous sommes en train de discuteur avec les différents créanciers de la manière de mettre en œuvre ce système et du montant que nous allons placer dans ce projet, a-t-il dit.

Le gouverneur de la Banque centrale Zhou Xiaochuan a déclaré que le FMI devrait utiliser ses ressources accrues pour aider les pays en développement dans leurs efforts pour faire face à la crise financière et pour maintenir le développement économique.

Il a ajouté que les pays développés doivent assumer la responsabilité principale de la stabilisation des marchés financiers et de la croissance économique.

La Chine a déjà joué un rôle actif dans la stabilisation de la finance mondiale et la croissance économique, a déclaré M.Zhou. Depuis l'année dernière, la Chine a signé des accords bilatéraux sur l'échange de devises pour une valeur de 650 milliards de yuans ($ 95 milliards de dollars) avec la Corée du Sud, la Malaisie, la Biélorussie, l'Indonésie et l'Argentine ainsi que le territoire chinois de Hong Kong.

La Chine va continuer à mener sa politique fiscale proactive et sa politique monétaire modérément laxiste pour maintenir la dynamique dans la croissance nationale rapide et relativement stable, a dit M.Zhou.

Le ministre brésilien des Finances Guido Mantega a été cité par Dow Jones en disant que les obligations doivent avoir une durée relativement courte d'un an environ, et devraient rapporter plus que les bons du Trésor américain. Elles devraient être qualifiées comme des réserves du gouvernement et être négociés sur le marché secondaire.

M.Mantega a affirmé que les marchés émergents qui ont besoin de l'argent devraient tirer bénéfice des nouveaux titres que le FMI envisage d'émettre.

M.Zhou a également souligné samedi 25 avril que le FMI doit faire pression pour obtenir les réformes sur les droits de tirage spéciaux. Il s'agit d'une réserve internationale créée par le FMI pour compléter les réserves des pays membres.

Les réunions du printemps de la Banque mondiale et du FMI ont commencé vendredi 24 avril avec une réunion du Groupe des 7 économies les plus avancées, à savoir les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie et le Canada. Cette réunion a été suivie par un dîner de travail du Groupe des 20 pays, dont les sept pays riches ainsi que les principaux marchés émergents comme la Chine, la Russie et le Brésil.

La conférence s'est terminée le 26 avril.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?