Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 13.04.2009 16h50
Le secteur bancaire chinois a réalisé l'année dernière de gros profits (Quotidien du Peuple, page 1)

En 2008, les quatre plus grandes et importantes banques chinois, à savoir la Banque d'Industrie et de Commerce de Chine, la Banque de Construction, la Banque de Chine et la Banque de Communication, ont réalisé séparément des profits qui s'élèvent à 111,2 milliards de yuans, à 92,64 milliards de yuans, à 64,36 milliards de yuans et à 28,393 milliards de yuans, soit respectivement une augmentation de 35,2%, de 34%, de 14,42% et de 40,05% par rapport à l'année précédente.

Vu de l'ensemble du secteur bancaire chinois, il a réalisé l'année dernière des bénéfices nets après impôt dont le montant atteint 583,4 milliards de yuans, soit une hausse de 30,6% par rapport à 2007 ; le taux de récupération sur les capitaux est de 17,1% et d'après les prévisions, il sera de plus de 7 points centésimaux supérieur au niveau moyen des secteurs bancaires du monde ; le secteur bancaire chinois est à la tête du monde quant au volume global de ses profits, à la croissance de ces derniers et au taux de retour sur les capitaux.

En 2008 alors que le marché financier international se trouve dans une situation incertaine et précaire, seul le secteur financier chinois a réussi à maintenir un développement relativement stable. Sa réussite est due principalement aux mesures qu'il a pris ces dernières années en vue d'accélérer l'établissement d'un système d'entreprises financières modernes et de renforcer sa capacité de résister aux risques. Sous le contrôle sévère et rigoureux de la banque centrale et de CBRC (China Banking Regulatory Commission), le taux de suffisance en capitaux de 193 banques commerciales a atteint sans exception fin 2008 l'objectif prescrit. Les capitaux de ces dernières représentent alors 99,5% du volume global de la totalité des capitaux du secteur bancaire. D'autre part, le milieu bancaire chinois prête une vive attention à l'évolution du marché financier international et réajuste sans retard la structure ders biens capitaux et la tactique d'investissement. Depuis 2008, la Banque d'Industrie et de Commerce de Chine a pris des mesures énergiques en vue de diminuer autant que possible les obligations en monnaies étrangères à haute risque qu'elle détenait et de fournir en suffisance des provisions de réserve pour les créances douteuses dans le cas des obligations en monnaies étrangères à haute risque. Le rapport annuel montre que jusqu'à fin de l'année dernière, la banque en question détient 1,849 milliard de dollars US d'obligations de soutien de la troisième catégorie dont des sub-primes immobilières américaines, soit seulement 0,13% du volume global de ses biens capitaux.

Pour ce qui est des banques commerciales publiques, après qu'elles aient pris des mesures d'importance en vue de la conversion en actionnariat, de l'introduction d'investisseurs stratégiques et de leur réorganisation pour la cotée en bourse, elles sont devenues de grandes banques commerciales ayant acquis une large réputation internationale. La réforme des banques publiques a poussé les autres institutions financières du milieu bancaire à prendre des mesures pour dissoudre les risques et pour procéder à la réorganisation et la réforme, ce qui a permis aux principales banques commerciales de réduire leur taux de prêt douteux qui est passé de 23,6% en fin 2002 à 6,01% en fin septembre 2008.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.