Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 17.03.2009 11h20
L'emprunt "est déterminé par le marché"

Les banques nationales sont guidées par les conditions du marché et la prudence, et non pas de dictat du gouvernement, a annoncé le président de la Banque de Chine (BOC) lors de l'émission de nouveaux emprunts.

Aucun leader politique n'a dit à sa banque de prêter des fonds pour encourager le gouvernement à faire face à la crise économique, a déclaré Xiao Gang à China Daily.

La situation est la même qu'avec d'autres banques commerciales et elle a été ainsi pendant de nombreuses années, a-t-il dit.

Les banques chinoises devraient accorder près de 5 trillions de yuans ($ 732 milliards de dollars) sous forme de nouveaux prêts cette année, a déclaré le Premier ministre Wen Jiabao à la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale qui a eu lieu à Beijing la semaine dernière.

L'année dernière, les nouveaux prêts en yuans s'étaient élevés à 4,9 trillions de yuans.

Mais les banques sont en train d'accroître leurs portfolios de prêts, non pas parce qu'ils sont appelés à le faire par le gouvernement, mais parce que les projets de développement approuvés par le gouvernement sont potentiellement les plus lucratifs, a dit M.Xiao.

Contrairement aux spéculations, affirmant que la pression politique est à l'origine de la montée spectaculaire des prêts (1,62 trillions de yuans de nouveaux prêts pour janvier seulement, une augmentation annuelle de 101%), "la pression provient uniquement du marché, se traduisant par la concurrence avec d'autres banques et des attentes d'amélioration de performance de la part de nos actionnaires", a déclaré le patron d'une des quatre plus grandes banques chinoises appartenant à l'Etat.

Depuis la restructuration du secteur bancaire en 2003 et 2004, de nombreuses banques d'Etat sont cotées en bourse.

A l'heure actuelle, le but des prêteurs, c'est d'obtenir une plus grande part des 4 trillions de yuans ($ 586 milliards) de projets de stimulation économique proposé par Beijing, car ils ont des inquiétudes quant à la mise en oeuvre du processus, a dit M.Xiao. La plupart des nouveaux prêts accordés au cours des derniers mois ont été utilisés pour la mise en place des projets d'infrastructure qui font partie de la relance économique, a-t-il ajouté.

Les faibles taux d'intérêt sont également un facteur déterminant pour les banques, pour qu'elles puissent se lancer dans la compétition pour des projets de prêts plus rentables, a dit M.Xiao. La Banque centrale a réduit les taux débiteurs et créditeurs de 1,08 points de pourcentage en novembre, la réduction la plus forte en plus d'une décennie.

Donc, chaque fois qu'un projet est estimé bon, "nous devons essayer de prêter plus tôt et prêter beaucoup", a dit M.Xiao.

M.Xiao a reconnu que cette rapide croissance des prêts, pourrait conduire à une augmentation des prêts non performants. "Il y a une possibilité. C'est aussi pourquoi nous devons toujours être prudents."

Mais les banques chinoises sont mieux équipées pour faire face à de mauvais prêts qu'elles ne l'étaient il y a 5 ans, grâce à des réglementations bancaires plus strictes, a-t-il dit.

M.Xiao a dit également que la BOC travaille sur son expansion à l'étranger, mais elle reste "très prudente" en ce qui concerne les fusions et les acquisitions.

La BOC a plus de 800 succursales ou filiales dans 29 pays, et cette année elle va fêter le 80e anniversaire de sa première succursale à l'étranger, à Londres.

A l'étranger, "la BOC se concentrera sur le soutien de l'expansion des sociétés chinoises", a dit M.Xiao. Mais, vu qu'il faut beaucoup de temps pour créer des succursales à l'étranger, la BOC va tenter de nouer des liens avec des institutions financières étrangères dans ces pays.

Selon la déclaration de la société, la BOC a fourni 26,9 milliards de dollars en prêts et services à plus de 80 entreprises chinoises, y compris <i>Sinopec, China National Petroleum Corporation</i> et <i>China Mobile</i>, dans plus de 60 pays.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 La Chine va autoriser des investissements bancaires au 1er semestre
 Une banque allemande obtient l'accès au marché des capitaux chinois
 Les banques étrangères pourraient se débarrasser des capitaux chinois
 La Banque de Chine acquiert 30% des actions d'une fondation suisse
 Les grandes banques chinoises investissent dans les assurances
 Les banques pékinoises sont prêtes pour les JO
 Publication du palmarès des banques commerciales les plus compétitives de Chine
 Définition des conditions des prises de contrôle étrangères des banques chinoises
 Le taux des prêts douteux d'Export-Import Bank of China est en baisse constante
 Les banques chinoises enregistrent 35,8 milliards de dollars de profits au premier semestre 2007
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.