Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 08.01.2009 13h39
La sécurité du marché du soja menacée par les capitaux étrangers

Les experts chinois ont demandé le 6 janvier le soutien du gouvernement pour la protection du marché national du soja contre les grands flux de capitaux des compagnies céréalières étrangères.

Le 4 janvier, l'Administration générale des Douanes (GAC) a publié en ligne une alerte mettant en garde contre le contrôle croissant des entreprises étrangères dans le secteur céréalier du pays, en précisant que Wilmar International, le géant céréalier basé à Singapour, aurait tenté de porter atteinte au marché du soja chinois.

"La compagnie est en train d'avancer vers le "grenier à soja" du nord du pays avec de grands fonds", a dit la GAC.

Wilmar International est l'actionnaire majoritaire de Arawana, marque chinoise d'huile alimentaire. Il a été signalé en août dernier que la compagnie aurait acheté du soja pour 3 milliards de dollars en Chine septentrionale. La société n'a pas confirmé la nouvelle.

Son rapport annuel montre que les ventes de l'entreprise en Chine ont augmenté de plus de 50%, comparé au total de 2007, avec une croissance annuelle de plus de 200% et 8,48 milliards de dollars de bénéfices.

Li Guoxiang, chercheur sur le développement rural à l'Académie chinoise des sciences sociales, a déclaré que les intérêts des sociétés céréalières et les agriculteurs du pays ont déjà été touchés car ces compagnies céréalières qui ont mis les prix de l'huile comestible sous leur contrôle.

Les statistiques montrent que 64 des 97 grandes compagnies produisant l'huile alimentaire en Chine ont des capitaux étrangers.

Li a suggéré que le gouvernement renforce l'ingérence dans le marché chinois des céréales. "Non seulement nous devons soutenir les grands producteurs céréaliers nationaux, mais nous devons aussi prendre des mesures pour aider les petites et moyennes entreprises à se développer, notamment en leur proposant plus de prêts."

Xu Xianglin, expert sur les questions de l'agriculture à l'école du Parti du Comité central de Chine, a également appelé le gouvernement à surveiller de près la présence des capitaux étrangers dans les transactions céréalières nationales.

"Mis à part les entreprises d'Etat, nous pourrions inclure les entreprises privées nationales dans l'achat et le stockage de produits céréaliers, pour éviter que les commerçants étrangers achètent nos aliments", a-t-il dit.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 La Chine importe plus de soja pendant les dix premiers mois 2008
 Le gouvernement chinois va discuter de l'interdiction alimentaire avec l'UE
 La Chine fera progresser l'industrie de traitement du soja
 Rendement élevé d'une nouvelle espèce de soja
 La Chine établit un centre national de recherche technologique sur le soja
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.