Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 07.01.2009 09h34
Les banques étrangères pourraient se débarrasser des capitaux chinois

Les banques internationales d'investissement seraient susceptibles de se préparer à vendre leurs participations dans des banques de Chine continentale après que la période de blocage mandatée par le gouvernement pour soutenir leurs capitaux réduits aura expiré, ont annoncé les analystes.

"Les banques d'investissement auraient un besoin immédiat de capitaux, et seront forcées à vendre les actions des banques du continent chinois, dès que cela sera légalement permis. Cela mettrait rapidement les banques du continent sous une pression liée aux ventes", a déclaré Dick Lee, agent financier pour Phillip Securities.

Conita Hung qui est à la tête des marchés des actions à Delta Asia Financial, a dit que certaines banques d'investissement pourraient cependant garder leurs parts, qui les aideront à garantir leur croissance sur le continent dans l'avenir.

"Sauf s'ils ont un besoin urgent de capitaux, ils vont sans doute garder leurs parts. Le marché chinois a encore un bon potentiel pour les banques d'investissement", a dit M. Hung.

Au début du mois de décembre 2008, la plus grande banque suisse UBS AG a vendu 3,4 milliards de parts qu'elle possédait dans la Banque de Chine. Les ventes à des investisseurs professionnels sont survenues comme mandatées par le gouvernement, l'interdiction de trois ans sur la vente des parts ayant pris fin le 31 décembre dernier.

UBS a signalé des pertes et des dépréciations pour un total de 49 milliards de dollars environ. En vendant ses parts de la Banque de Chine, UBS a réalisé un retour de 400 millions de dollars environ. La banque d'investissement basée à Zurich a acheté une participation de 1,6% des parts de la Banque de Chine en 2005 pour une somme de 500 millions de dollars.

M.Hung a dit que la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC), la plus grande banque chinoise en termes des valeurs du marché, serait peut-être la prochaine banque continentale figurant sur les listings de Hong-Kong à être touchée par les difficultés que les marchés sont en train de subir. La période de blocage de ses actions se termine en avril prochain.

"Toutefois, les autres banques chinoises auront sans doute moins de pression à la vente. Ils ont déjà dépassé leurs périodes de blocage", a-t-elle ajouté.

Kenny Tang, directrice de recherches pour Redford Securities a déclaré que la vente des parts de la Banque de Chine n'affectera pas la force fondamentale des banques chinoises. L'impact actuel a été isolé sur les marchés des valeurs mobilières.

A la mi-décembre, la Banque des Etats-Unis a annoncé qu'elle envisageait de vendre 2,8 milliards de dollars des actions investies dans China Construction Bank. La Banque des Etats-Unis avait précédemment augmenté sa participation dans China Construction Bank, en juin et novembre 2008.

La vente des parts de la Banque des Etats-Unis a été cependant interdite par la loi chinoise sur les valeurs mobilières. En vertu de cette loi, les investisseurs détenant plus de 5% d'une entreprise locale dont les valeurs sont mises sur le marché boursier, sont interdits de vendre leurs actions dans un délai de 6 mois à compter de la date d'acquisition.

M.Tang a déclaré que l'interdiction reflète la préoccupation du gouvernement central concernant les négociations à court terme des principaux actionnaires.

"Tout investissement à court terme pourrait déclencher une incidence sur les parts dans le contexte du marché morose," a dit M.Tang.

La Banque de Chine a terminé le 5 janvier avec une hausse de 1,84%.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 La Banque de Chine acquiert 30% des actions d'une fondation suisse
 Les grandes banques chinoises investissent dans les assurances
 Les banques pékinoises sont prêtes pour les JO
 Publication du palmarès des banques commerciales les plus compétitives de Chine
 Définition des conditions des prises de contrôle étrangères des banques chinoises
 Le taux des prêts douteux d'Export-Import Bank of China est en baisse constante
 Les banques chinoises enregistrent 35,8 milliards de dollars de profits au premier semestre 2007
 Quatre banques chinoises demandent l'autorisation de fonder une compagnie de location d'avions
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.