Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 20.11.2008 16h26
Renforcement des mesures de sécurité alimentaire

Le gouvernement a dévoilé mardi les initiatives majeures qu'il compte prendre pour s'assurer que les importations, les exportations et la consommation alimentaire intérieure soient conforment aux plus hauts standards.

Pour vérifier de façon draconienne les importations en provenance des États-Unis, la Chine enverra sur place des officiels chargés de contrôler la qualité des aliments et des médicaments, ceci fait suite à l'ouverture en Chine des bureaux de l'US Food and Drug Administration (FDA).

Pour s'assurer de la qualité alimentaire pour la consommation intérieure, le gouvernement compte établir trois comités sur la sécurité alimentaire à l'échelle régionale, ainsi que deux réseaux de contrôle à l'échelle nationale.

Le ministre de la Santé, Chen Zhu, a annoncé que la décision d'envoyer des officiels aux États-Unis était basée sur le « principe d'égalité ».

« À la suite de l'ouverture de trois bureaux de la FDA américaine en Chine cette semaine, nous allons pour notre part et dans un futur proche, envoyer des officiels chargés du contrôle qualité aux États-Unis. » A expliqué Chen, lors d'une conférence de presse commune à Beijing avec son homologue américain, Michael Leavitt, secrétaire d'État à la santé et aux services humains.

Les officiels qui partiront prochainement aux États-Unis sont issus de l'Administration générale de supervision de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine (AQSIQ), ainsi que de l'Administration d'Etat de l'alimentaire et des médicaments (SFDA), a annoncé le représentant du ministère des Affaires étrangères, Qin Gang, lors d'une autre conférence de presse.

« Nous pensons que ce genre d'arrangements (la présence réciproque d'officiels de contrôle de la qualité) améliorera la coopération et la communication concernant la sécurité alimentaire et celle des médicaments, » explique Qin.

Le calendrier d'entrée en fonction des officiels chinois n'a pas encore été établi, a annoncé Chen.

L'annonce faite mardi intervient un jour avant l'ouverture du bureau de la FDA à Beijing, le premier des trois qui ouvriront en Chine. Ces bureaux seront les premiers établis à l'étranger par les États-Unis, deux bureaux supplémentaires seront ouverts en Inde le mois prochain, et deux autres le mois suivant en Amérique latine. Les opérations prévues de la FDA en Chine consisteront à travailler directement avec l'AQSIQ, la SFDA et le ministère de la Santé pour développer les compétences, s'assurer des standards de qualité et partager les informations.

“Nous sommes deux pays différents avec deux systèmes de régulation différents, mais nous avons un but commun qui est de garantir la sécurité alimentaire pour nos citoyens, qu'elle soit intérieure ou issue de l'importation, » a annoncé le commissaire de la FDA américaine, Andrew von Eschenbach, également présent lors de la conférence de presse de mardi.

« Nous sommes enthousiastes à l'idée de partager nos ressources, ceci est une façon d'influer sur les ressources qui profiteront non seulement à nos deux pays, mais au fur et à mesure que d'autres partenaires internationaux nous rejoindront, créera également un réseau mondial qui permettra essentiellement d'améliorer le système de chaque pays. »

Au niveau du marché intérieur, Chen a annoncé que les autorités mettraient en place au moins trois comités sur la sécurité alimentaire au niveau des régions (analyse des risques, établissement des standards et études scientifiques alimentaires), en supplément à d'autres efforts.

De la même façon, un réseau national de contrôle sur la production alimentaire, la distribution et la consommation, ainsi qu'un autre au niveau des contés pour surveiller les maladies transmissibles par les aliments, seront établis, a annoncé le ministère de la Santé, dans un communiqué, mardi.

Le gouvernement central réfléchit également à un mécanisme de coordination des divers ministères pour améliorer l'efficacité dans la supervision de la sécurité alimentaire. Six départements au minimum sont concernés par les problèmes de sécurité alimentaire à présent, ceci occasionne un chevauchement des responsabilités et est problématique pour la mise en application des lois, a indiqué le ministère.

Le ministre des Affaires étrangères, M. Qin, a exprimé son mécontentement en réponse à la décision américaine, la semaine dernière, de mettre en place une alerte à l'importation sur les produits alimentaires chinois contenant des produits laitiers. Les États-Unis ont ordonné que les produits ne soient pas autorisés à passer la frontière, à moins que les importateurs puissent certifier qu'ils ne contiennent pas de produits laitiers ou de mélamine.

Qin a déclaré que le gouvernement chinois avait réussi dans ses mesures énergiques prises au sujet de la contamination à la mélanine , et qu'il espérait que le gouvernement américain puisse adopter une approche « calme et objective » face à ce problème.

« Nous regrettons vivement que les États-Unis insistent à prendre ces mesures de façon unilatérale », a annoncé Qin.

Source: China.org.cn



Adresse email du destinataire


 La FDA va ouvrir des bureaux en Chine
 Une compagnie de restauration aérienne de qualité en projet
 Encore plus de sauce de soja contaminée en provenance du Japon
 Le vice-président chinois appelle au renforcement de la réforme rurale et de la sécurité alimentaire
 La loi sur la sécurité alimentaire plus stricte et plus d'obligations de la part du gouvernement
 Les experts de la partie continentale de Chine et de Taiwan peuvent discuter directement de sécurité alimentaire
 Lait contaminé: chocolats et bonbons de Cadbury retirés de la vente à Beijing
 Les experts de Taiwan autorisés à visiter la partie continentale chinoise pour les questions de sécurité alimentaire
 Selon un responsable chinois de l'alimentation : la sécurité alimentaire en Chine laisse à désirer
 Les scientifiques chinois travaillent sur un papier-test pour la sécurité alimentaire
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.