Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 07.01.2008 08h31
La SASAC nie son intervention dans l'acquisition des parts de China Eastern Airlines par SIA

Les autorités chinoises de contrôle des biens publics ont nié de façon indirecte vendredi les reportages selon lesquels elles auraient exercé des pressions sur les actionnaires de la compagnie aérienne China Eastern Airlines pour qu'ils approuvent l'investissement par Singapore Airlines ( SIA).

Selon le quotidien Financial Times, le gouvernement chinois a cherché à persuader les actionnaires d' approuver une vente de 24% des parts de China Eastern à SIA et à Lentor Investments, filiale de Temasek Holdings après que la compagnie Air China avait exprimé des réserves sur l'offre proposée.

Dans un communiqué très simple ne mentionnant pas China Eastern, la Commission de Contrôle et de Gestion des biens publics (SASAC) du Conseil des Affaires d'Etat a dit que "les entreprises relevant du gouvernement central de Chine géraient leurs affaires de façon indépendante et en accord avec les principes de marché".

"Nous soutenons les géants d'Etat à avoir des investisseurs stratégiques étrangers".

Le projet d'acquisition est maintenant incertain après que China National Aviation Corporation (Group) (CNAC), qui détient 12, 07% de parts dans CEA, a dit qu'elle pourrait voter contre l'offre de SIA, lors d'une assemblée prévue mardi prochain à Shanghai.

"Le prix offert de 3,8 dollars de Hong Kong par action ne reflète pas la juste valeur de CEA et l'accord est injuste pour les autres actionnaires et les compagnies aériennes du pays car il inclut des droits anti-dilution et une clause de non-concurrence", selon CNAC.

CNAC a demandé une renégociation et une révision de l'accord afin de le rendre plus acceptable par les autres actionnaires.

Cependant, CEA a dit qu'il ne voulait pas prendre en considération d'autres offres que celle de CIA, en ajoutant que le prix de l'offre était raisonnable.

Cette réponse a suscité le mécontentement de nombreux petits et moyens actionnaires.

Le projet d'acquisition, une fois approuvé, pourrait apporter à CEA de l'expérience en gestion en plus des capitaux injectés, et permettrait à SIA d'avoir accès au marché de l'aviation chinois en plein essor.

Le marché de l'aviation chinois est actuellement dominé par trois compagnies d'Etat, Air China, China Eastern et China Southern, ayant leurs sièges respectifs à Beijing, à Shanghai et à Guangzhou.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 La China Eastern Airlines lance des avions écologiques avec des couverts faits en amidon de maïs

 China Eastern Airlines double ses profits nets au premier semestre 2007
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.