Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 21.09.2006 14h28
Les trains allant vers le Tibet redoutent-t-ils l'hiver ?

Les hauts plateaux du Qinghai et du Tibet vont endurer la rude saison hivernale et le chemin de fer Qinghai-Tibet va passer son premier hiver depuis sa mise en service officielle en juillet dernier. Les gens commencent à s'inquiéter des installations ferroviaires de la région et surtout des épreuves que les trains vont subir durant cette rigoureuse saison en traversant les zones de terres gelées. Ils se demandent comment les trains vont passer par les rudes épreuves et pourront-ils surmonter les difficultés ?

Le porte-parole du Ministère chinois des Chemins de fer (MCF) Wang Yong a donné la réponse suivante : Les travaux dans les régions de terres gelées ont été exécutés et terminés plus tôt et qu'après deux à trois années d'observation rien d'insolite n'a été remarqué et aucun problème n'a été décelé. Tout est entièrement normal et stable.

De leur côté, les spécialistes ont indiqué que la déformation de la fondation est minime et qu'elle n'atteint même pas 2 centimètres.

Le 1er juillet dernier, à bord du premier train allant au Tibet, notre correspondant a aperçu, lorsque le train traversait les zones de terres gelées longues de plus de 500 km, d'innombrables barres de chaleur dressées aux deux côtés de la voie ferrée. D'après les spécialistes, ces barres, qui ressemblent de façon étonnante à des rouleaux à pâtes, sont en fait des tubes d'acier complètement hermétique dans lesquels on a injecté de l'ammoniaque. Il subsiste un écart de température entre la partie enterrée des tubes et celle au-dessus du sol qui a pour effet de disperser la chaleur. Lorsque cette dernière augmente, l'ammoniaque devenant du gaz s'élève et en s'évaporant elle absorbe la chaleur des terres et diminue ainsi la température des terres gelées.

La longueur du chemin de fer Qinghai-Tibet traversant les régions à terres gelées permanentes dépasse 500 km, soit environ la moitié de la longueur totale de la section de voie ferrée reliant Golmud et Lhassa. Les caractéristiques de ces terres gelées de hauts plateaux appartiennent à celles des terres gelées instables à température élevée des régions à haute altitude et à basse latitude. Mais actuellement on considère que les terres stabilisées sont des terres gelées.

D'autre part, les organismes concernés du MCF ont intensifié l'observation des ouvrages de terres gelées, ont analysé systématiquement les données obtenues et ont adopté de nouveaux moyens techniques de réparation et de maintenance, ce afin d'assurer la stabilité de la fondation du chemin de fer en question.

Par ailleurs, des mesures efficaces ont été prises pour compléter et perfectionner le système de réparation, de contrôle et d'utilisation des équipements techniques de conduite des trains, pour assurer la bonne marche du système de télécommunication et pour garantir la qualité des trains et des wagons ainsi que leur fonctionnement stable et parfait.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.