Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 13:21
Les disques vidéos sont la cible des accusations de dumping de l'UE

Du fait que les disques vidéos (DVD+/-R) et les disques compacts vidéos (CD-Rs) importés de Chine sont devenus les cibles des accusations de dumping de l'Union européenne (UE), les fabricants chinois se soutiennent dans une nouvelle série d'actions.

Le 5 août, la Commission européenne a annoncé dans le Journal officiel de l'UE qu'elle lancera des procès anti-dumping contre les importations de DVD+/-Rs en provenance du continent chinois, de Hong Kong et de Taiwan.

Le 6 août, l'UE a annoncé le lancement d'une nouvelle enquête anti-dumping sur les CD-Rs fabriqués sur le continent chinois, à Hong Kong et en Malaisie.

« Une dizaine de grandes entreprises chinoises concernées se préparent activement à y répondre», ont indiqué des sources de la Chambre de Commerce pour l'Import et Export des Machines et des Produits électronique de Chine (CCMPC).

Un officiel de la CCMPC, qui préfère rester anonyme, a déclaré au China Daily que sa Chambre aide à préparer les compagnies chinoises aux enquêtes.

Deux plaintes contre les produits chinois ont été déposées le 24 juin par la Commission des Fabricants de CD-R, ou la CECMA, qui représente les grandes entreprises fabriquant 60% des CD de l'UE.

La CECMA a prétendu que les produits concernés ont été déversés sur le marché de l'UE et ont porté préjudice à l'industrie locale.
L'UE pourrait lancer une enquête sur un échantillon de compagnies.

Les compagnies concernées doivent présenter une information requise par l'UE dans un délai de 15 jours suivant la requête.

Les enquêtes seront terminées dans les l5 prochains mois.

« Les compagnies chinoises impliquées doivent répondre activement au procès afin d'obtenir un traitement plus favorable », a déclaré Xiang Dong du Cabinet d'Avocats Allbright basé à Beijing.

Si une entreprise chinoise est éventuellement accusée de dumping, elle sera obligée de payer des droits très élevés pour ses exportations vers des pays européens.

Selon des statistiques fournies par l'Administration générale des Douanes, la Chine compte près de 100 compagnies exportant des disques enregistrables représentant une valeur totale de plus de 200 millions de dollars.

10/08/2005



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.