Flash :

Des Reliques chinoises retirées d'une vente aux enchères Des travailleurs migrants organisent un mariage de groupe à Chongqing Découverte d'une importante mine d'uranium dans le Nord de la Chine San Mao, « le petit vagabond » a vingt-cinq ans Chronique des changements C.Ronaldo : Je respecte Messi, mais nous ne sommes pas amis Une descendante de Confucius épouse un étranger Paysage d'automne dans la province du Shandong Paysage d'automne dans la province du Shandong Etats-Unis : campagne présidentielle (Barack Obama) Un attentat à la voiture piégée fait un mort et 13 blessés dans le sud de la Turquie Syrie: un camp de réfugiés palestiniens à Damas frappé par plusieurs obus de mortier La réunion tripartite sur la Syrie n'apporte rien de nouveau (chef de la Ligue arabe) La recrudescence des vols de voitures de luxe affecte le moral des nantis de Conakry (Synthèse) Soudan: La fièvre jaune fait 18 morts au Darfout Deux avocats tunisiens poursuivront Israël pour l'assassinat d'Abou Jihad Côte d'Ivoire: des pro-Gbagbo plaident pour le retour des étudiants exilés Niger: les députés s'informent sur les problèmes de l'éducation et de l'agriculture Alpha Condé adoucit son discours à l'endroit de l'opposition (ANALYSE) Somalie: le nouveau Premier ministre annoncé la composition de son gouvernement

Beijing  Ensoleillé  12℃~-2℃  City Forecast
Français>>Culture

Des Reliques chinoises retirées d'une vente aux enchères

( le Quotidien du Peuple en ligne )

05.11.2012 à 16h36

Deux reliques chinoises provenant du sac en 1860 de l'ancien palais d'été de Beijing, appelé aussi Yuanmingyuan, ont été retirées de la vente aux enchères chez Bonhams à Londres.

La maison Bonhams a supprimé toutes les informations et les photos des deux reliques culturelles de son site Internet.

Colin Sheaf, Président de Bonhams pour l'Asie, a déclaré dans un communiqué le 2 novembre : «Bonhams est vraiment navrée de lire les rapports dans la presse chinoise au sujet de l'infraction en Chine et par la vente proposée de deux sculptures de jade».

China Daily a signalé que l'Administration d'État du patrimoine culturel (AEPC), l'Agence de patrimoine culturel de la nation, avait claqué la vente aux enchères, en indiquant que cela étant "contraire à l'esprit des conventions internationales".

L'Agence a exhorté les commissaires-priseurs à respecter les sentiments du peuple du pays où les reliques ont été pillées.

«Il n'y a jamais eu d'intention d'offenser la Chine et Bonhams regrette que cette interprétation ait été publiée», a ajouté le responsable.

«Le propriétaire de ces jades a aussi lu les commentaires de la presse chinoise et ne souhaite pas faire de tord», a souligné C.Sheaf, ajoutant qu'il a donné instruction à Bonhams de retirer de la vente les reliques et celles-ci lui ont été retournées.

«Bonhams valorise grandement ses connexions entre les spécialistes du Musée et les autorités gouvernementales chinoises et a déjà pris contact avec l'Administration d'État pour le patrimoine culturel afin d'obtenir des précisions, quant à sa déclaration à la presse chinoise, » toujours selon le communiqué.

«Je suis heureuse d'apprendre que le commissaire-priseur Britannique a finalement retiré de la vente aux enchères ces reliques culturelles chinoises»,a confié au China Daily, Chen Ling, une femme de 30 ans vivant à Londres.


[1] [2]





News we recommend
Des publiciés qui décoiffent ! Des images à croquer du 18e Salon du Chocolat à Paris   Première apparition de sept adorables bébés pandas
L'interprète en langue des signes vole la vedette au maire   Premières dames du monde: à chacune son histoire Un show Tv italien qui cartonne nous fait découvrir un autre Ronaldo
Une cérémonie de mariage pour des chiens Dans les coulisses du film Les 30 femmes occidentales les plus sexy aux yeux des Chinois




  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales