Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 20.06.2012 10h50
Chine : l'industrie du cinéma en pleine évolution

Outre la compétition pour les récompenses des Golden Goblet Award, et un panorama diversifié de projections de films, le Festival international du film de Shanghaï tient une série de forums pour les cinéastes, les auteurs dramatiques et les investisseurs. Notre équipe continue de couvrir l'évènement pour connaître les dernières nouvelles de l'industrie, et se focalise sur l'actualité de la compétition, entre les productions locales et les film importés d'Hollywood.

Il y a moins de 6 mois, les mesures de la Chine qui imposaient des quotas et des droits de distributions des films américains ont été modifiées. L'accord entre la Chine et les Etats-Unis a ajouté 14 films aux films 20 autres films non chinois, et les distributeurs de films étrangers peuvent désormais bénéficier d'une part plus importante des revenus des billets, augmentant de 13 à 25%. L'accord a donné lieu à une recrudescence de films en provenance de Hollywood pour le plus grand bonheur des amateurs chinois de films. Du film les Avengers à Men in Black 3, la tendance croissante de la dominance des films hollywoodiens pose la question sur la façon dont les cinéastes chinois et les décideurs politiques comptent rester compétitifs. Au Centre des expositions de Shanghai, les investisseurs, les distributeurs et les programmateurs de festivals européens du film ont rejoint une discussion de groupe aux côtés de 6 réalisateurs chinois réputés.

Guan Hu

Réalisateur

Festival international du film de Shanghaï

"Nous ne sommes plus considérés comme des débutants dans l'industrie du cinéma, et nous ne sommes pas naïfs. Selon moi, l'important pour nous est de faire un film aussi parfait que l'on peut. Moins il aura de défauts, mieux il sera. Du fait qu'Hollywood a instauré un certain standard pour les films commerciaux dans l'industrie, si un film ne rencontre pas le succès pour atteindre ce standard, cela signifie qu'il n'est pas d'assez bon. Mon film, 'The design of Death', n'a pas récolté beaucoup de bénéfices, mais je pense qu'il est qualifié."

Il semblerait que la domination américaine dans l'industrie du cinéma se poursuive encore un peu. Alors que les quotas ne peuvent plus être modifiés, dans le milieu, certains appellent à une stratégie pour maximiser les parts de marché de la Chine.

Zhang Yuan

Réalisateur

Festival international du film de Shanghaï

"La Corée du Sud est le parfait modèle pour nous. Dans les années 90, une série de projets du gouvernement en coopération avec l'industrie du cinéma a été exécutée, et leur structure de censure a été graduellement supprimée. Les projets ont été subventionnés pour soutenir les scénaristes, les réalisateurs et les producteurs, pour des formations mais aussi pour des investissements pour les installations, et des aides à l'industrie du cinéma, pour stimuler leur esprit créatif. A présent, nous constatons tous le succès de leur marché."

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent
Le sommet du G20 va être confronté à de lourdes tâches