Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 13.06.2012 08h14
Les quartiers de l'impératrice douairière dans la Cité Interdite bientôt ouverte

D'ici dix ans, les palais importants de la Cité Interdite comme le palais Cining ne servent plus de dépôt. Ces palais seront retournés à leur état d'époque. Parmi eux, les palais en bon état comme les palais Cining et Shoukang, et le jardin Cining ouvriront leurs portes au public.

Selon M. Shan Jixiang, directeur général du musée de la Cité Interdite, le musée supprimera progressivement les dépôts sur le terrain. En outre, les bureaux d'administration et les organismes d'études, de recherches et de services sortiront du musée.

« De nombreux dépôts sont eux-mêmes des constructions anciennes, c'est pourquoi on ne peut pas y installer des instruments de contrôle de l'humidité et de la température, sans parler de la protection contre la poussière. Pour ces raisons, les dépôts actuels ne correspondent pas aux exigences de protection des antiquités précieuses », a noté M. Shan. Il a révélé que le musée restaurera ses dépôts souterrains et construira de nouveaux dépôts modernes au-dehors.

Utilisés jusqu'à présent en tant que dépôts de la Cité Interdite, le palais et le jardin Cining n'ont jamais été ouverts au public. Selon les dossiers, il s'agissait des quartiers de résidence de l'impératrice douairière sous la dynastie Qing.

La Cité interdite organisera désormais plus d'expositions. En 2013, une salle d'exposition sera inaugurée à la porte Donghua. Dès lors, plus de 5 000 objets et dessins sur la construction du Palais impérial seront présentés au public. En plus, une des tourelles au coin de la Cité Interdite sera ouverte.

[1] [2] [3]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent