Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 11.06.2012 14h13
L'Institut Confucius, met en avant la MTC

«Promouvoir la médecine traditionnelle va augmenter son acceptation»

Un nouvel Institut Confucius de médecine chinoise traditionnelle (MTC) - le premier du genre établi avec la coopération d'un institut étranger médicale - devrait ouvrir ses portes en septembre, a déclaré Gao Sihua, président de l'Université de Beijing de médecine traditionnelle chinoise.

L'institut, situé à la Faculté de médecine de Hyogo au Japon, proposera la MTC, ainsi que des études sur la préservation de la santé et la prévention des maladies en plus de l’enseignement de la langue chinoise.

"C'est un partenariat gagnant-gagnant et leurs capacités en matière de recherche médicale de pointe pourront contribuer à améliorer la nôtre dans les études de MTC," a expliqué Gao lors d’une interview donnée à China Daily.

Gao, un expert dans le traitement du diabète de la MTC, a confié que lui et les membres de sa famille se tournaient rarement vers la médecine occidentale.

À ce jour, il y a plus de 350 Instituts Confucius dans le monde, dont deux spécialement dédiés aux études de médecine traditionnelle chinoise à l'Université South Bank de Londres et le Royal Melbourne Institute of Technology en Australie, selon les chiffres officiels du siège du bureau de de l’Insititut Confucius à Beijing.

«Cette fois, c’est un peu différent, parce que c'est la première fois que l'Institut Confucius a une coopération avec une école de médecine à l'étranger», a déclaré Zhang Liping, responsable du bureau de la coopération internationale de l'université.

En favorisant la promotion de la médecine traditionnemlle chinoise parmi les futurs médecins au Japon, la compréhension et l'acceptation de la science médicale ancienne dans la société japonaise peuvent être renforcées, a-t-elle dit.

L'institut sera ouvert à la fois aux médecins et aux étudiants de la Faculté de médecine de Hyogo, a-t-elle ajouté. Le début du recrutement des étudiants est prévu en septembre.

Dans le cadre de préparatifs, «nous allons envoyer dans un premier temps trois professeurs. L’un deux dirigera le nouvel institut et il ou elle aura une bonne maîtrise de la langue japonaine et de la MTC," a dit Gao.

Il a ajouté que la Chine manque encore de gens talentueux qui peuvent enseigner la TCM avec la connaissance des langues étrangères.

"Les professionnelles de la médecine traditionnelle chinoise sont hautement qualifiés pour enseigner la MTC, mais ils ne peuvent généralement pas parler de langues étrangères», a-t-il précisé.

La MTC est perdue dans les traductions », a-t-il ajouté.

Par exemple, le terme «ganhuo» - qui signifie un état fort, généralement une émotion négative provoquée par le monde extérieur - peut facilement troubler avec sa traduction littéraire «le feu dans le foi", a fait remarquer Gao.

«Des termes comme celui-ci peuvent mener à l’incompréhension et aux malentendus», a-t-il reconnu.

Hormis la langue, Gao a également déclaré qu'il existe d'autres obstacles majeurs empêchant la diffusion de la médecine traditionnelle chinoise à l'étranger.

Les différences culturelles entre l'Orient et l'Occident, il est difficile de percevoir la MTC de la bonne façon, a-t-il dit.

Un praticien de la MTC doit être modeste et prudent, a expliqué Gao. Toutefois, ces vertus sont parfois mal comprises par les patients occidentaux.

En Chine, les médecins disent habituellement au patient: «Vous pouvez essayer‘ma prescription’».

Mais pour Gao, certains patients occidentaux prendront cette déclaration comme un signe que le médecin n'a pas confiance en ses capacités médicales.

"Quand j'ai dit cela à un patient britannique, il est apparu très contrarié et a commencé à me questionner à propos de mes qualifications», s’est-il rappelé en souriant.

Gao est convaincu que renforcer les échanges et la compréhension entre la MTC et la médecine occidentale seront bénéfiques pour aider les gens à travers le monde à mieux se soigner.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous