Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 18.04.2012 09h37
Les bibliothèques universitaires vont être ouvertes au public

Les bibliothèques d'universités situées dans la capitale ne serviront plus seulement à ceux qui sont dans des tours d'ivoire, mais elles seront ouvertes peu à peu au grand public.

Trente-quatre bibliothèques d'universités à Beijing accepteront les visiteurs, et 12 d'entre elles ont déjà commencé à le faire depuis la mise en place de l'Alliance des bibliothèques de la Capitale, en mars.

La plupart de ces dizaines d'universités permettent aux visiteurs de lire dans la bibliothèque, mais ces derniers n'ont pas le droit d'emprunter des livres.

La bibliothèque de l'Université de Beijing est l'une d'entre elles. Fondée en 1902 et dotée d'une collection de plus de 8 millions de livres, la bibliothèque permet aux visiteurs de faire la demande d'un billet temporaire gratuit en présentant leur carte d'identité. Les visiteurs peuvent lire et faire des photocopies dans la bibliothèque pendant les jours de semaine, de 8 h à 17 h

« Aucun dépôt n'est exigé, et nous avons ouvert les mêmes secteurs aux visiteurs et à nos étudiants », a déclaré un membre du personnel du comptoir d'information de la bibliothèque qui a refusé de dévoiler son nom. « Mais nous n'acceptons pas de visiteurs pendant les week-ends. »

La bibliothèque de l'Université Tsinghua exige des cartes d'identité et une lettre d'introduction de l'établissement où les visiteurs étudient ou travaillent, ainsi que 2 yuans pour l'achat d'un billet temporaire d'une journée qui donne accès à la bibliothèque. Les visiteurs peuvent seulement lire dans la bibliothèque.

Cependant, cela pourrait prendre encore un certain temps avant que le public puisse visiter certaines bibliothèques universitaires à Beijing.

Yang Xiaojing, présidente de la bibliothèque de l'Université des études en langues étrangères de Beijing, une des 34 bibliothèques universitaires à recevoir des visiteurs, a dit qu'elle était au courant de la nouvelle, mais que le nouveau bâtiment de la bibliothèque venait tout juste d'être terminé et qu'il ne serait pas ouvert au public pour les deux ou trois prochaines années.

Liu Songbai, président de la bibliothèque de l'Université normale de Beijing, a dit que ce plan était un avant-projet, et que la proposition de chaque établissement était encore en suspens. Il a également mentionné que sa bibliothèque ne fournit pas de service de prêt aux visiteurs, et que ces derniers doivent toujours payer un billet temporaire pour lire dans la bibliothèque.

La bibliothèque de l'Université de technologie de Beijing permet aux visiteurs d'emprunter des livres après avoir fait un dépôt de 500 yuans; de plus, les visiteurs doivent payer un droit annuel de 300 yuans s'ils veulent emprunter des livres. Chaque visiteur a une limite d'emprunt de trois livres par mois.

« Je souhaite que toutes les bibliothèques d'universités soient ouvertes à tous », a déclaré Zhang Ting, une résidante de Beijing.

Et d'ajouter qu'un plus grand nombre de bibliothèques publiques devraient également être construites pour satisfaire aux besoins de lecture des résidants ordinaires, parce qu'il est possible que les livres des bibliothèques universitaires ne répondent pas aux goûts des résidants.

Mme Zhang a également mentionné que certains livres des bibliothèques universitaires étaient des livres rares, et que s'ils étaient perdus ou endommagés, « cela serait une perte irréparable ».

Quant au coût, selon elle, c'est trop cher. « Je peux acheter des livres en ligne, et ces livres peuvent coûter moins de 300 yuans », a-t-elle dit.

Gao Ning, un membre du corps enseignant de l'université Beihang, a également bien accueilli cette mesure. « L'une des principales responsabilités sociales des universités est de servir la collectivité », a-t-il affirmé.

M. Gao a également mentionné qu'il était nécessaire d'abattre les barrières des universités et de partager les ressources avec le public.

Cependant, Ge Jianxiong, président de la bibliothèque de l'université Fudan de Shanghai, a indiqué sur son microblog que les bibliothèques universitaires pourraient n'ouvrir que certains secteurs aux visiteurs. « Je dois d'abord garantir l'utilisation de la bibliothèque de l'université à nos étudiants et à notre corps enseignant, et ce n'est qu'après que la bibliothèque pourra être ouverte peu à peu, quand les conditions seront appropriées. »

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes