Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 14.03.2012 09h58
La Chine veut aider la MTC à avoir une diffusion mondiale

La Chine envisage d'ouvrir plusieurs instituts Confucius pour enseigner la médecine traditionnelle chinoise (MTC) à l'étranger et promouvoir cette très ancienne science médicale de l'Orient, a déclaré lundi le Ministre adjoint de la Santé Wang Guoqiang.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec le Ministère de l'Éducation et le siège de l'Institut Confucius pour ouvrir davantage d'Instituts Confucius MTC et ajouter des cours de MTC liés aux programmes déjà existants », a déclaré M. Wang, qui est également Directeur de l'Administration d'Etat de la MTC.

« La MTC, en particulier son aspect préventif, est très bien reçue à l'étranger, indépendamment des nationalités ou des idéologies », a déclaré le Vice-ministre, lors d'un entretien accordé lundi au China Daily.

Toutefois, a-t-il ajouté, la Chine manque de praticiens qualifiés en MTC qui parlent une langue étrangère.

Xu Lin, Directeur général de l'institut, avait dit précédemment que la MTC serait un point central des Instituts Confucius nouvellement ouverts dans les années qui viennent.

Les Instituts Confucius, qui tirent leur nom du célèbre philosophe chinois de l'antiquité, sont des institutions publiques à but non lucratif destinées à la promotion de la langue et de la culture chinoises à l'étranger.

À ce jour, il y a plus de 350 Instituts Confucius et 500 classes Confucius dans 101 pays et régions, d'après les statistiques officielles.

Deux instituts Confucius ont été spécialement consacrés à l'enseignement de la MTC - au Royal Melbourne Institute of Technology de Melbourne, en Australie, et à la London South Bank University.

« Nous sommes en train de préparer l'ouverture d'un troisième aux États-Unis », a révélé M. Xu.

Le 20 juin, le Vice-président Xi Jinping a inauguré l'Institut Confucius de MTC à Melbourne, en disant qu'il ouvrait une nouvelle fenêtre pour les étrangers souhaitant mieux connaître la culture chinoise.

À l'heure actuelle, ce genre d'instituts s'est principalement engagé dans la diffusion de la culture chinoise, avec un accent sur mis sur la MTC, plutôt que sur la formation de médecins spécialisés dans la MTC, a dit M. Wang.

« Nous rencontrons des rejets et des obstacles quand nous essayons de promouvoir notre culture à l'étranger, et des cours de médecine traditionnelle chinoise pourraient être une percée, parce que la protection de la santé est chérie par tous les êtres humains et est plus facilement acceptée à l'étranger », a-t-il dit.

En outre, « les conventions locales et les cultures doivent être prises en compte quand on donne un enseignement en MTC à des étudiants étrangers, et les nouveaux médias, tels que les dessins animés et jeux vidéo, peuvent être essayés », a-t-il ajouté.

Li Daning, Directeur adjoint de l'Administration d'Etat de la MTC, a exhorté les universités de MTC du Continent à réfléchir et à explorer la façon d'intégrer la MTC avec l'instruction en langue chinoise.

« L'administration soutiendra le projet, en particulier les tâches fondamentales, telles que l'établissement d'une base de formation, les critères de certification des enseignants et la rédaction de manuels », a-t-il dit.

M. Wang a encouragé plus de 20 universités de MTC à rechercher une coopération avec des universités et établissements d'enseignement supérieur étrangers pour ouvrir davantage d'Instituts Confucius, afin de répandre la MTC.

« Ils devraient aussi contribuer à former plus de praticiens en MTC bilingues pour donner des cours dans les Instituts Confucius », a-t-il dit,

En outre, les médecins chinois spécialisés en MTC qui ont exercé à l'étranger pendant un certain temps pourront être invités à enseigner dans les Instituts Confucius locaux pour contribuer à soulager la pénurie actuelle d'enseignants qualifiés, a-t-il enfin ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 13 mars
Sélection du Renminribao du 13 mars
Les dépenses militaires de l'Asie
Publication de la « liste noire de la pratique des pots-de-vin » : peut-elle vraiment freiner et empêcher la corruption ?(Dialogue)
La diplomatie : parfois il faut avoir l'audace et la sagesse de « prendre le devant »