Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 11.03.2012 13h43
La réforme du système culturel requiert des innovations

La nécessité de protéger l'identité culturelle et de forger une industrie compétitive fait l'objet d'inteventions diverses à la session nationale de la Conférence consultative politique du Peuple chinois.

Quand la culture rencontre la politique. Ces membres de la session nationale de la CCPPC viennent du secteur des arts et des spectacles.

Certains se sentent inspirés par le rapport de travail du gouvernement présenté par le Premier ministre Wen Jiabao. Ils le qualifient d'engagement directif vers la construction d'un secteur culturel florissant.

Jiang Kun, artiste

Dialogues comiques

"L'accent sur la promotion des services culturels à but non lucratif est impressionnant. Le Premier ministre a aussi souligné la nécessité de créer un climat propice à la promotion de la moralité, de l'intégrité, du dévouement et de l'harmonie. En tant qu'artiste, je me sens contraint d'en faire partie."

Mei Baojiu, artiste

Opéra de Pékin

"Les questions culturelles sont en bonne place sur le programme des deux sessions cette année. En tant qu'artiste de l'Opéra de Pékin, j'espère que le gouvernement pourra fournir des fonds et des mesures favorables à la protection, plutôt que la surexploitation de l'héritage culturel."

Le téléchargement de la musique suscite des inquiétudes liées à la protection des droits de la propriété intellectuelle. Pour Xu Peidong, membre de la CCPPC et compositeur, les solutions sont difficiles à trouver en raison d'intérêts extrêmement étendus.

Xu Peidong

Compositeur

"La protection des droits de la propriété intellectuelle implique plus d'un département. Il peut y avoir des obstacles. Mais sans cadre légal, les innovations souffriraient et l'industrie en général pourrait être affectée."

La censure pourrait aussi aller dans le sens d'une idée créative. Feng Jicai, membre de la CCPPC, croit qu'il est préférable de la laisser aux critiques plutôt qu'aux départements administratifs.

Feng Jicai, vice-président

Fédération chinoise de la Littérature et des Arts

"Les artistes ont besoin d'un climat libre et détendue pour créer. Trop d'indicateurs n'aideraient en rien. Mais les idées critiques peuvent inspirer."

La Chine va continuer à transformer les institutions culturelles à but lucratif en entreprises génératrices de profits économiques. Mais pour certains, la puissance douce n'est pas fondée sur la richesse matérielle.

Ni Ping

Ancienne présentatrice TV

"Avoir un diplôme ne veut pas dire que la personne est civilisée. Nous devrions essayer de créer une atmosphère où les gens apprécient la connaissance, pas seulement les compétences marchandes."

[1] [2] [3] [4]

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 10 mars
Les droits de l'homme en Chine : d'une loi constitutionnelle à une loi juridique
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?