Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 01.03.2012 08h21
La Corée du Sud pionnière de la "mode lente"

Ces dernières années, la mode rapide --à l'image de Zara ou Topshop-- a radicalement changé le paysage mondial de l'industrie de la mode. Les boutiques des rues branchées dévoilent de nouvelles collections à un rythme fou pour répondre à une demande frivole qui veut du renouvelable, provisoire et pas cher. Mais en Corée du Sud, une nouvelle tendance émerge : la "mode lente", mouvement s'appuyant sur la durabilité en partant du principe que trop peu cher rime peu utile.

Dans ce centre commercial du centre-ville de Séoul, vous pouvez trouver 16 boutiques de "mode rapide" sur un linéaire d'à peine 200 m. Les jeunes passent en coup de vent rafraîchir leur garde-robe...

Mais dans une période de prise de conscience environnementale, la mode rapide accumule, elle symbolise la consommation insouciante. Ce "prêt à jeter" contribue largement au gaspillage dans le monde. Il semble également que ce mode de production soit associé aux conditions de travail irresponsables des usines de production. Ces stations de recyclage de vêtements reçoivent plus d'une tonne de fripes tous les jours. La plupart du temps, ce sont des articles des nouvelles marques.

Employée de la station de recyclage de vêtements

"Parfois les gens n'aiment tout simplement pas les vêtements qu'ils achètent mais ça leur cause trop de soucis de les rapporter au magasin. Donc ils les jettent."

Et voilà que l'idée de la mode lente arrive. Elle fonctionne à partir de matériaux recyclés. Des dizaines de boutiques de ce nouveau genre émergent en Corée du Sud. Elles fournissent des machines à coudre, du matériel et et des conseils de professionnels pour permettre aux consommateurs désabusés de transformer leur garde-robe abîmée ou obsolète en de nouveaux articles qui seront désirés.

Habitante de Séoul

"Je vais porter ces vêtements pendant longtemps car c'est moi qui les ai faits."

La "mode lente" gagne en popularité en Corée du Sud, l'idée est de prolonger la durée de vie des articles tout en offrant des débouchés plus écologiques à une industrie vestimentaire en forte croissance.




Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 29 février
Principales nouvelles du 29 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes