Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 15.02.2012 15h17
La Cité Interdite présente un nouveau visage

Le Musée du Palais, également connue comme la Cité Interdite, vient de prendre des mesures importantes pour redorer son image après une série de scandales au cours de l'année dernière, a déclaré son nouveau conservateur.

L'une des mesures sera d'augmenter de 46 à 76 %, la quantité d'espace ouvert au public, a indiqué mardi Shan Jixiang, lors d'une conférence.
"Le Musée du Palais est comme une encyclopédie», a confié l'ancien directeur de l'Administration d'Etat du patrimoine culturel avant de prendre il y a un mois, ses nouvelles fonctions en tant que conservateur. Et de rajouter : "Gérer c'est un nouveau défi pour mes compétences. Dirigé par l'ancien commissaire Zheng Xinmiao, le musée a fait des progrès significatifs à bien des égards, comme les réparations architecturales et la recherche scientifique ".

Au cours des sept dernières années, un recensement de reliques et d' objets appartenant au musée vient de s'achever : maintenant 1,8 millions d'articles peuvent désormais être référencées avec une documentation détaillée.

En 2011, plus de 14,2 millions de personnes ont visité le musée, établissant un nouveau record mondial. Soit, deux fois la quantité des visiteurs de 2002 et qui devrait augmenter de 10 % cette année.

"Répondre aux exigences de tant de visiteurs est un véritable défi pour le Musée du Palais impérial, en particulier lorsque les habitudes de visite varient tant en ce qui concerne le temps et le lieu», reconnaît le conservateur.

Le nombre quotidien de visiteurs pendant la fête du travail, la fête nationale et la période des vacances d'été s'élève généralement à 80 000 en moyenne, deux fois que les autres jours. Et la plupart des visiteurs ont tendance à se rassembler autour de l'axe central du palais, en mettant la pression sur cette espace.

Pour améliorer cette situation, dès que les réparations sont terminées, plus de zones seront ouvertes au public. La répartition des expositions et l'accès de visualisation pour les flux de visiteurs seront également réorganisés.

En attendant, les stands commerciaux et les expositions temporaires de la zone de la Porte Duanmen ont été enlevés et jusqu'à 28 guichets de billets seront mis en place pour éviter les files d'attente bondées. Des équipements spécifiques pour les fauteuils roulants et poussettes d'enfants seront également installés.

Commentant les scandales de l'an dernier, Shan Jixiang a confirmé que le jardin du palais Jianfu ne deviendra pas un club privé, mais qu'il sera utilisé pour de petites expositions, des séminaires et des conférences de presse.

Les 13 institutions de recherche qui sont basées dans le musée seront également relocalisées hors site avant 2016, a t-il ajouté.

Des endroits tels que les pavillons Yuhua et Juanqin House, qui sont dans un état trop fragile pour l'ouverture au public, seront seulement présentés par des photographies et techniques en ligne.

Le responsable a souligné que la sécurité ferait l'objet d'une attention toute particulère. En effet, selon le nouveau conservateur âgé de 58 ans, la sécurité sera toujours la priorité absolue du musée. Et de conclure : «Le public a le droit de savoir, de participer et de bénéficier, et nous nous félicitons de la critique et de la surveillance du public".



Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 14 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?