Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 02.02.2012 15h09
Shaolin veut changer son image

En Chine, le temple de Shaolin, est le plus célèbre des temples bouddhistes, mais pourrait devenir encore plus célèbre pour son désordre et son service médiocre.

Selon un rapport des autorités du tourisme, une enquête menée dans le tourisme « 5 étoiles » a révélé avoir trouvé des tas d'ordures, un service désordonné et sur la route une circulation paralysée par les vendeurs et marchands ambulants.

Zheng Shumin, le directeur du département publicité du temple de Shaolin, a confirmé lundi dernier à China Daily, que le temple allait coopérer avec le gouvernement local pour remédier à ces problèmes. Et Zheng Shumin a ajouté que le temple de Zhenghou, de la province du Henan, avait jusqu'au mois de mars pour régler ces problèmes, sinon il risquait de perdre ses cinq étoiles.

Lors d'une visite en Octobre, l'Association Nationale du Tourisme a découvert des problèmes d'équipement, d'ordre et de services qui ne répondaient pas aux exigences du tourisme 5 étoiles et cela selon un rapport de Oriental Outlook, un magazine dirigé par l'Agence de presse Xinhua.

Le rapport de l'équipe d'enquête a constaté des véhicules mal garés, des taxis sans licence, des vendeurs de souvenirs chassant les touristes, et beaucoup de personnes se faisant passer pour des moines diseurs de bonne aventures ou promouvoir des produits.

A l'intérieur, le temple était noir de monde en raison d'un manque de contrôle des flux touristiques, et la vente de nourriture complètement désorganisée.

Le rapport indique également que la zone touristique était trop petite et mal gérée, et que le centre médical était à court d'approvisionnement.

Depuis fin 2009, la gestion du temple est pris en charge par Chine Voyage Service (Hong Kong). Le Magazine Oriental Outlook cite deux membres du personnel de la CTS affirmant que la compagnie n'a pas investi suffisamment d'argent pour promouvoir la gestion du temple. Un autre membre du personnel déclare que dans le temple, plus de 300 arbres sont morts de sécheresse depuis que la compagnie a refusé d'investir dans l'irrigation.

D'après le rapport Perspectives de l'Orient, Shi Yongxin, l'abbé du temple de Shaolin, a admis qu'il y avait eu quelques problèmes, problème avec les touristes, la propreté, le désordre et la vente forcée des produits autour du temple. Il a reconnu que la gestion devait être améliorée.

Qian Guoping, le directeur général de la branche Dengfeng de la CTS, a refusé de commenter le China Daily de ce lundi.

Pour Zheng, le chef de publicité du temple, le temple Shaolin était victime d'une mauvaise gestion de l'entreprise et a tenu à souligner : «Au temple et pour les moines ici, nous veillons à la protection de la culture religieuse, nous ne faisons pas de profits commerciaux. C'est la CTS qui devrait être responsable de la mauvaise gestion du temple."

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 2 février
Sélection du Renminribao du 1er février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?