Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 01.02.2012 08h17
Cirque : les étudiants développent leurs aptitudes artistiques

Dans le passé, travailler dans un cirque impliquait qu'un membre de votre famille en soit l'un des artistes. Et c'est ainsi que la tradition se perpétuait. Mais aujourd'hui, la tendance du secteur est au professionnalisme. Et pour la formation, un seul lieu: le Centre national des Arts du Cirque en France.

Ces jeunes gens apprennent à devenir des professionnels du cirque. Ici les étudiants passent 2 années à étudier leurs techniques, celles qu'ils ont choisies, telles que le funambulisme, le trampoline, les acrobaties, et le tremplin, tout cela avec une bonne dose de théâtre et de danse.

S'entraîner pour les sports et les activités de cette nature est un pré-requis avant d'entrer dans cette école.

La spécialité de Simon Nyiringabo est le trapèze de Washington. Après avoir pratiqué la discipline pendant 2 années, il déclare que la chose la plus effrayante est la hauteur.

Chaque année, après trois années de formation au Centre national des Arts du Cirque, les étudiants diplômés participent à leur premier spectacle devant un public parisien. Et le spectacle de cette année, "C'est la fin" , a été créé par le directeur du théâtre David Bobee. Il déclare que travailler avec des artistes du cirque est un défi car leur langage du corps est très puissant.

Le cirque contemporain mélange les disciplines du cirque traditionnel avec les arts tels que le théâtre et la danse. Et cette école est au premier plan pour dénicher et former de tels talents.



Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 1er février
Sélection du Renminribao du 31 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?