Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 04.01.2012 15h08
Les écrivains de la génération 80 : les passions et les craintes de notre génération

Je suis né en 1980, et je suis donc de la « Génération 80 ». Ce concept inventé par un jeune écrivain chinois, désignant d'abord les écrivains nés entre 1980 et 1989 a été élargi à tous les jeunes nés dans les années 80. « Génération 80 » n'est plus tout simplement une appellation, mais véhicule les points de vue que toute la socièté a sur cette génération particulière.

« Génération 80s », ça veut plus ou moins dire rebelle, ego, manque de conscience face aux responsabilités, et fuite devant le devoir. Le concept issu du milieu littéraire a suscité des débats. Nous ne savons pas ce que les écrivains de Taiwan connaissent vraiment sur les écrivains du continent chinois de la génération 80, par exemple, Han Han, Guo Jingming, Zhang Yueran, YanG e, Di'an, etc, ces derniers ont pourtant marqué le cercle littéraire. Un grand nombre de gens se posent la question : « Les oeuvres des écrivians de la génération 80s sont-elles de la littérature ? Les jeunes nés dans les années 80s ont-ils vraiment besoin de la littérature ?

La réponse est certainement « Oui ».

Etant écrivain de cette génération, j'ai envie de parler des raisons qui me poussent à écrire.

D'abord, je mets l'accent sur l'importance de la lecture. J'ai commencé à lire très jeune, grâce à une grande quantité de livres collectionnés à la maison. A l'époque, les élèves n'étaient pas encouragés à lire les livres littéraires, car « ils étaient inutiles par rapport aux exercices de mathématiques », etc, mais j'ai lu « Le Rêve dans le Pavillon rouge » en classe de mathématiques. La lecture m'a accompagné tout au long de ma jeunesse, et même si je n'ai pas choisi « Littérature » comme spécialité universitaire, et que je n'ai pas pris la littérature comme mon métier, je continue à lire, la lecture m'est aussi nécessaire que l'eau. Je crois que la littérature peut nous offrir une force extrême.

Les jeunes de la «Génération 80 » vivent dans un monde complètement différent de celui d'avant. La politique du planning familial s'est appliquée dans les années 80. Etant la première génération d'enfants uniques, nous nous contentons de l'amour de toute la famille, et nous avons en même temps plus de liberté, de bonnes occasions, de choix et de défis. On dit que la « Génération 80 » est marquée par le matérialisme, ce qui tue la littérature. Mais selon moi, nous avons en fait plus besoin de la littérature que jamais.

Le terme « Génération 80 » est utilisé depuis dix ans, beaucoup d'entre eux ont actuellement leur trentaine. Les oeuvres des écrivains de cette génération reflètent à la fois leurs caractéristiques différentes de celles des autres générations, leur confusion et leurs frustrations. Mais ils continuent à chercher à s'exprimer à leur manière.
Ces jeunes de la « Génération 80 », pris entre leurs passions et leurs craintes, ne savent pas non plus, ni ne comprennent, qu'ils sont déjà des adultes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 31 décembre
Une envoyée spéciale du président chinois se rendra prochainement dans cinq pays d'Asie centrale
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis