Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 18.12.2011 11h05
Découverte de la plus ancienne version chinoise du Coran dans le nord-ouest du pays

Les chercheurs spécialisés dans la culture musulmane de la province du Gansu (nord-ouest de la Chine) ont annoncé avoir découvert la plus ancienne version chinoise du Coran, une copie manuscrite rédigée en 1912.

Ce Coran, découvert parmi d'anciennes archives par les chercheurs de l'Institut de la culture musulmane de l'Université de Lanzhou, aurait été traduit en chinois par Sha Zhong et Ma Fulu, deux célèbres imams et spécialistes de la calligraphie arabe de Lanzhou, a indiqué Ding Shiren, directeur de l'institut.

Selon M. Ding, Sha et Ma ont commencé à traduire le Coran en 1909 et ont achevé leur travail en 1912.

Sha a copié les textes chinois et a réalisé trois livres manuscrits qui furent largement utilisés à Lanzhou.

M. Ding a également indiqué que deux autres versions chinoises du Coran avaient été rédigées au 20e siècle dans le Gansu. Il continue avec ses collègues de mener une étude comparative des trois versions.

La traduction de Sha et Ma est fidèle à la version arabe, bien que certaines parties des textes chinois utilisent le dialecte de Lanzhou, a ajouté M. Ding.

Selon les experts, l'islam a été introduit en Chine sous la dynastie des Tang (618-907). Cependant, les intellectuels chinois de l'époque n'ont pas traduit le Coran, de peur de mal interpréter ses textes, a indiqué M. Ding.

Avant la découverte de la version de 1912, les experts pensaient que la plus ancienne version chinoise complète du Coran avait été publiée en 1927 à Beijing.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis