Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 10.10.2011 08h13
Steve Jobs voulait que sa biographie permette à ses enfants de mieux le connaître

Une semaine avant sa mort, épuisé par la maladie, Steve Jobs souhaitait que ses enfants comprennent pourquoi il n'a pas toujours été présent auprès d'eux, raconte l'auteur de sa très attendue biographie.
« J'ai voulu que mes enfants me connaissent », a répondu Steve Jobs à l'écrivain Walter Isaacson, lorsque ce dernier lui a demandé pourquoi il autorisait la publication d'une biographie après avoir farouchement défendu sa vie privée, presque ascétique.

« Je n'ai pas toujours été là pour eux, et je voulais qu'ils sachent pourquoi et qu'ils comprennent ce que j'ai fait », a-t-il déclaré à l'écrivain lors de leur dernière entrevue au domicile de Steve Jobs, à Palo Alto (Californie).

La dernière visite d'Isaacson à l'ancien dirigeant d'Apple remonte à quelques semaines. Steve Jobs était souffrant et alité dans une chambre du rez-de-chaussée, trop affaibli pour monter et descendre les escaliers. « Il conservait cependant son esprit aiguisé et son vibrant sens de l'humour », écrit Isaacson dans un article publié sur le site du Time et qui devrait paraître dans l'édition du 17 octobre.

Steve Jobs s'est éteint mercredi à l'âge de 56 ans, après avoir longuement lutté contre une forme rare du cancer du pancréas.

Il était depuis longtemps en proie à des problèmes de santé, mais avait très peu parlé de son cancer depuis son opération en 2004. Lorsqu'il a passé le relai à son collaborateur de longue date Tim Cook en tant que PDG d'Apple, il avait simplement déclaré qu'il ne pouvait plus remplir ses fonctions de président.

Apple reste également discret concernant les circonstances de sa mort, expliquant simplement que l'ancien PDG du groupe était entouré de sa femme Laurene et de sa proche famille. Steve Jobs avait quatre enfants.

Peu d'informations ont filtré sur la préparation des funérailles, et personne ne sait exactement quand la compagnie compte organiser un hommage officiel à Steve Jobs. Les autorités de la ville de Sacramento ont indiqué qu'il n'y aurait pas d'obsèques publiques.

Partout à travers le monde, des personnes en deuil se sont réunies autour des Apple Stores, déposant fleurs et bougies et même une douzaine de pommes vertes et rouges devant le magasin new-yorkais de la cinquième avenue.

Au siège de la compagnie, situé au cœur de la Silicon Valley, les employés se sont réunis devant un monument improvisé.

« C'était quelqu'un de très discret, mais son empreinte est présente dans tous les produits qu'il a créés », déclare Glenn Harada, un ancien salarié d'Apple. « Il ne travaillait pas seul, mais rien n'aurait été possible sans lui. »

Les employés expliquent poursuivre le travail, mais avec une tristesse sous-jacente. Des psychologues sont à la disposition du personnel d'Apple, a indiqué un porte-parole.

À travers sa passion pour un design épuré et son esprit marketing de génie, Steve Jobs a posé des bases solides pour permettre à Apple de continuer à croître après sa mort, estiment la plupart des analystes et des investisseurs.

Toujours affublé d'un t-shirt noir à col roulé et d'une paire de jeans, Steve Jobs était l'âme d'une compagnie au coude à coude avec Exxon en tant que première entreprise américaine par valorisation boursière.

Personne ne savait comment les 7 milliards de dollars qui composent le patrimoine de Steve Jobs, avec notamment une part de 7 % dans Walt Disney, seraient gérés. Le célèbre entrepreneur avait plusieurs fois été critiqué pour n'avoir pas utilisé son influence et sa fortune à des fins philanthropiques, comme Warren Buffet et Bill Gates.

Steve Jobs et sa femme avaient placé au moins trois propriétés dans des entités de titrisation en 2009. Les experts juridiques estiment que cela montre qu'il avait préparé son patrimoine afin que ce dernier reste secret au moment de sa mort.



Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exhorte à une amélioration du système de distribution des produits agricoles
La loi américaine sur la devise chinoise fait plus de mal que de bien : médias américains
La Chine a naturellement ses nobles ambitions
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation