Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 06.07.2011 14h53
A la découverte de la gastronomie turque

Pendant un séjour en Chine, ou ailleurs dans le monde, vous avez certainement dû croiser l'inscription "Turkish Doner Kebab"... Nous vous proposons aujourd'hui de vous rendre directement en Turquie, et d'y déguster d'authentiques mets locaux, dans les rues d'Istambul.

"Doner Kebab" signifie littéralement "kebab tournant" en turc. Des morceaux d'agneau, de boeuf ou de poulet sont placés sur une tige rotative, en position verticale, au-dessus d'un feu ouvert. Et bien que les gens du monde entier dégustent leur kebab avec différents accompagnements, tels que des frites ou de la salade, la méthode authentique turque pour apprécier ce mets nourrissant est d'enrouler la viande découpée en tranches dans du pain pita avec de la tomate, des oignons, des épices et de la mayonnaise. Mangé de cette manière, c'est le plat préféré des turcs, du moins le plus populaire.

Toujours pour le plaisir des papilles, on passe au Kokorec. Un plat préparé à partir d'intestins d'agneaux ou de chèvre, présenté enroulé autour d'abats assaisonnés, avec du ris d'agneau, des coeurs, des poumons sans oublier les reins. Les cuisiniers nettoient d'abord minutieusement les intestins avant de passer à la découpe.

Après ces derniers sont sautés à la poêle avec des poivrons et des épices, puis servis dans un pain baguette.

Touriste à Istambul

"Le sandwich aux intestins est vraiment délicieux, et la meilleure chose c'est que vous pouvez en acheter partout dans la rue. C'esr vraiment le meilleur plat lorsque l'on se promène sur les marchés de nuit."

Après avoir enfin rassasié votre faim de loup, pourquoi ne pas opter pour une glace en guise de dessert. Avec l'ajout de lait aux ingrédients, ce dessert turc tout ce qu'il y a de plus typique, et appelé " Dondurma", présente 2 caractéristiques uniques : d'une part sa texture originale, et d'autre part, il ne fond pas. Il est traditionnelement vendu sur des charrettes dans la rue, et les vendeurs se plaisent à taquiner les clients en servant la glace sur des bâtons, puis en les retirant, faisant quelques tours avec, avant de finalement les rendre à leurs clients, qui en ont déjà l'eau à la bouche.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine demande le retrait immédiat des bateaux de pêche japonais des eaux des îles de Diaoyu
Le « Dragon » chinois descend vers 5 000 m de profondeur sous la mer
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique
Le "phénomène du PCC" enrichit l'histoire humaine (COMMENTAIRE)