Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 21.06.2011 12h48
Ouverture à Paris de la 35e session du comité de patrimoine mondial de l'UNESCO

La 35e session du comité de patrimoine mondial de l'UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture) s'est ouverte lundi à Paris , pour passer en revue les statuts de sites en danger et les demandes de l'inscription de nouveaux sites sur la liste du patrimoine mondial.

La directrice générale de l'UNESCO, Irena Bokova, a déclaré lors de la session d'ouverture que la protection du patrimoine mondial est un des défis majeurs de l'UNESCO, la réunion a pour l'objet de renforcer la communication parmi les pays participants et de discuter des moyens pour mieux protéger le patrimoine mondial.

Elle a aussi indiqué que le patrimoine mondial a une grande importance car il promouvoir la réconciliation, le développement et la connaissance.

Cette année, il y a 42 sites qui demandent l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO de biens culturels et naturels, ils sont situés dans 40 pays et régions. Sur 6 de ces pays, il pourrait s'agir d'une première inscription d'un bien sur la Liste du patrimoine mondial : Barbade, Congo, Emirats Arabes Unis, Jamaïque, Micronésie et Palaos.

Le comité va également examiner les statuts de 169 sites du patrimoine mondial,dont 34 sites sur la liste du patrimoine mondial en péril.

Aujourd'hui, la Liste du patrimoine mondial comprend 911 biens d'une "valeur universelle exceptionnelle", dont 704 biens culturels, 180 biens naturels et 27 mixtes, dans 151 Etats parties. La Convention du patrimoine mondial a été ratifiée par 187 Etats parties à ce jour.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Recontre entre les présidents chinois et ukrainien
L'approfondissement de la coopération au coeur des discussions entre Hu et Medvedev
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine