Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 16.05.2011 16h42
La Cité interdite s'excuse auprès du public pour une erreur de caractère sur un drapeau de soie
Photo documentaire, le 13 mai, la Cité interdite présente un drapeau à la police de Beijing.

« Suite à une erreur de contrôle, nous avons présenté à la préfecture de Beijing le 13 mai un drapeau de soie avec un caractère erroné. Nous voulons présenter nos excuses au public », voici ce qui a figuré aujourd'hui sur une lettre d'excuses de la Cité interdite pour une erreur de caractère sur un drapeau de soie donné à la police.

L'après midi du 13 mai, le vice directeur du Musée de la Cité interdite Ji Tianbin et d'autres responsables se sont rendus à la préfecture de Beijing pour exprimer leurs remerciements, en lui offrant un drapeau de soie, sur lequel figuraient les caractères «撼(捍)祖国强盛,卫京都泰安 »(Défendre pour un pays puissant et prospère, protéger la ville pour la sécurité »). Mais le premier caractère, erroné, présente un sens tout à fait différent (撼 veut dire ébranler la sécurité) et a semé le doute sur l'attitude du palais au sujet d'une tâche aussi importante que celles des mesures de sécurité. Certains internautes se sont moqués du taux actuel d'erreurs du palais, mettant en doute l'efficacité des mesures de protection du musée.

Le bureau qui avait créé ce drapeau n'a pas admis son erreur sous la pression des médias, mais au contraire insistait et a usé d'arguments boiteux, "ce qui a créé une mauvaise influence pour la Cité interdite et a trompé le public", a déclaré le musée.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme