Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 16.03.2011 10h46
Le site de l'Exposition Universelle de Shanghai va rester un pôle culturel

La durabilité sera l'un des thèmes majeurs du redéveloppement du site de l'Exposition Universelle de Shanghai en un pôle culturel, a annoncé la ville mardi.

Le projet de plan structurel qui a été dévoilé pour les 6,68 km carrés du site, plus de quatre mois après que cette manifestation a fermé ses portes, appelle aussi au redéveloppement pour servir l'intérêt public.

Le projet pour le site et ses environs a été exposé sur le site internet du Bureau Municipal de la Planification et des Ressources Foncières de Shanghai, et le public est encouragé à faire ses commentaires. Le projet est exposé simultanément au Centre d'Exposition de la Planification Urbaine de Shanghai, a dit le Bureau.

Les citoyens auront l'occasion de laisser leurs commentaires pendant les trois mois qui viennent, à la suite de quoi un document plus détaillé sera élaboré, qui prendra en compte tant les réactions du public que les soumissions potentielles pour la conception de chaque zone.

Selon ce plan, la zone située au coeur de la ville et qui enjambe le Fleuve Huangpu sera redéveloppée en un centre d'échanges culturels internationaux, une destination touristique et d'expositions, et un pôle pour les sièges mondiaux et régionaux de grandes sociétés et organisations.

Plus précisément, la Zone des Meilleures Pratiques Urbaines de 0,42 km carrés, située sur le côté Puxi de l'Expo, sera convertie en un parc créatif et culturel. Les organisateurs essaieront d'y attirer les meilleurs studios créatifs et designers du monde pour qu'ils y établissent leur bureaux. La zone accueillera aussi un certain nombre de festivals et de célébrations internationaux.

La zone de 0,93 km carrés qui abritait les pavillons professionnels, et qui est également située sur la côté Puxi du fleuve, comprendra une certain nombre de vestiges industriels qui ont été sélectionnés lors de la construction du site de l'Expo. Elle deviendra un centre d'expositions culturelles, dont les organisateurs espèrent qu'elle pourra rivaliser avec la Smithsonian Institution de Washington ou la Museumsinsel de Berlin, qui comptent parmi les plus grands complexes de recherche et de musées du monde.

D'après le projet de plan, la zone comprendra des annexes locales de musées d'art internationaux, comme le Musée Guggenheim et la Tate Gallery. Des architectes de renommée mondiale se verront demander de concevoir des structures marquantes destinées à illustrer l'attrait international de la culture shanghaienne.

Du côté Pudong, la zone qui abrite le Pavillon Chine et le Centre Culturel de l'Expo, d'une superficie de 1,94 km carrés, sera transformée en un centre majeur d'expositions, de conférences et de centre d'affaires qui sera similaire à la célèbre Zone Financière et Commerciale de Liujiazui, où les bâtiments de bureaux seront complétés par des installations comme des restaurants et des hôtels.

A proximité, le Village de l'Expo, d'une superficie de 0,63 km carrés, sera développé en une residence internationale où les futurs habitants vivront au milieu de centres de commerce, d'éducation et de divertissements.

D'après le plan, les autorités ont également mis de côté la zone de 1,4 km carrés la plus au Sud du site de l'Expo, là où se trouve le Parc de la Zone Humide de Houtan, pour en faire une zone stratégique qui sera réservée au développement durable de la ville.

« Cela est destiné à mettre en lumière notre intérêt pour la durabilité. Au lieu d'exploiter toutes les ressources, nous souhaitons la laisser ouverte à des besoins futurs », avait dit plus tôt lors d'un entretien avec le China Daily Hong Hao, Directeur général du Bureau de Coordination de l'Exposition Universelle de Shanghai.

Dans le même temps, les cinq pavillons étrangers qui resteront sur le site demeureront des points d'intérêt de Shanghai qui seront ouverts au public et abriteront des expositions, comme le fera le Pavillon de la Chine. A l'heure actuelle, la Pavillon de la Chine attire encore plus de 20 000 visiteurs par jour les jours de semaine, et 50 000 pendant les week-ends et les vacances.

Les cinq pavillons qui resteront à demeure, à savoir ceux construits par la France, l'Italie, la Russie, l'Arabie Saoudite et l'Espagne, ont été offerts à la ville.

« Je suis ravi de voir que nous n'aurons pas plus de propriétés commerciales qui pousseront dans cette zone, ce qui aurait fait encore monter les prix de l'immobilier dans la ville », a dit Yao Yun, un habitant de Shanghai. « C'est une bonne choses que nous puissions, dans un avenir proche, profiter d'une centre culturel et de divertissement de haut de gamme au coeur de la ville ».

M. Hong avait déclaré un peu plus tôt que l'Exposition, qui a coûté des milliards de Yuans, serait probablement bénéficiaire, bien que la confirmation des chiffres dépende du Bureau National d'Audit et qu'ils ne devraient pas être rendus publics avant le mois de mai.

Photo : le Centre Culturel de l'Expo, le Pavillon de la Chine, l'Axe de l'Expo et le Centre de l'Expo (à partir de la gauche), situés à proximité du Fleuve Huangpu. La zone entourant les bâtiments sera transformée en une zone d'exposition, de conférences et d'affaires selon le nouveau projet de plan publié mardi.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?