100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 05.11.2010 09h25
Les présidents chinois et français s'engagent à renforcer les relations bilatérales

Le président chinois Hu Jintao et son homologue français Nicolas Sarkozy se sont engagés jeudi à Paris à renforcer le partenariat stratégique global entre les deux pays.

Lors d'un entretien avec le président Sarkozy, le président Hu a indiqué que les liens sino-français étaient caractérisés par leur nature stratégique et globale et leur capacité à évoluer avec le temps depuis l'établissement des relations diplomatiques il y a 46 ans.

Le dialogue politique n'a cessé de s'approfondir et la confiance politique mutuelle s'est renforcée, a noté le président Hu.

Le volume des échanges commerciaux bilatéraux devrait dépasser les 40 milliards de dollars en 2010, a-t-il ajouté.

Les deux pays ont procédé à de vastes échanges et coopérations dans les domaines tels que l'éducation, les sciences et les technologies, et la culture, et ont maintenu une communication et une coordination étroites dans les affaires internationales majeures, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le président Sarkozy a déclaré que c'était un grand honneur de rencontrer le président Hu dans le cadre de sa deuxième visite d'Etat en France.

M. Sarkozy a félicité la Chine pour son organisation réussie de l'Exposition universelle de Shanghai, disant qu'il s'agissait d'un autre grand événément international organisé par la Chine après les Jeux olympiques 2008 à Beijing.

La France se réjouit de voir les avancées réalisées par la Chine dans son processus de réforme et d'ouverture engagé il y a plus d'une trentaine d'années ; c'est un processus de développement sans précédent dans l'histoire mondiale, a-t-il dit.

Le président Hu a fait savoir que la Chine, dans le contexte des changements profonds et complexes de la situation internationale, souhaite enrichir davantage les relations sino-françaises et développer le partenariat stratégique global ; ce partenariat, qui est basé sur la confiance mutuelle et le bénéfice réciproque, a atteint la maturité, jouit d'une bonne stabilité, et a une perspective globale. Son approfondissement pourra jouer un rôle positif dans le développement des partenariats fondés sur le principe d'égalité entre les grands pays dans la nouvelle situation.

Le président chinois a présenté une proposition en quatre points sur le développement des relations bilatérales.

D'abord, les deux pays doivent renforcer le respect mutuel et la confiance réciproque stratégique. Les deux parties doivent approfondir sans cesse la compréhension mutuelle en intensifiant les visites et échanges de haut niveau entre les gouvernements, les parlements, les partis politiques et les régions.

Deuxièmement, les deux pays doivent évoluer avec leur époque et faire preuve de créativité dans la coopération pratique. La Chine et la France doivent élargir leur commerce et tenter de doubler le volume commercial d'ici 2015. Des efforts doivent être déployés pour encourager les investissements mutuels et créer des conditions favorables. Les deux pays doivent également promouvoir la coopération dans les domaines tels que l'énergie nucléaire et l'aviation.

Troisièmement, les deux nations doivent renforcer les échanges humains en donnant libre cours à leurs atouts respectifs. Les deux pays doivent continuer à encourager les institutions culturelles à prendre part aux activités culturelles dans le pays partenaire, soutenir la coopération stable et à long terme entre le musée de la Cité Interdite de Chine et le musée du Louvre en France. Les deux pays peuvent également renforcer les échanges et la coopération dans la production de films et le journalisme.

Finalement, les deux partenaires doivent renforcer la coordination et travailler de concert afin d'affronter les défis.

La Chine souhaite maintenir une étroite communication et collaboration avec la France sur les questions globales telles que la réforme du mécanisme de gouvernance économique globale et le changement climatique, ainsi que sur les affaires liées aux conflits internationaux et régionaux.

Le président Sarkozy a fait savoir qu'il était complètement d'accord avec les points de vue du président Hu, disant que la coopération pratique dans des domaines variés entre les deux pays s'était bien développée. La coopération sino-française dans l'aviation et l'espace a été exemplaire, a-t-il noté.

La France est prête à renforcer la coopération dans l'économie, le commerce et la technologie, en particulier dans l'énergie nucléaire, a-t-il ajouté.

La France soutient toujours la levée de l'embargo d'armes de l'Union européenne contre la Chine, a-t-il souligné.

La Chine joue un rôle indispensable dans les affaires internationales et la France envisage de renforcer la coordination et la coopération avec la Chine dans les affaires internationales, a indiqué le président français.

Le président Hu a fait remarquer que le côté chinois était prêt à maintenir la communication avec la France sur les efforts qui visent à promouvoir la coopération parmi les membres du G20 tandis que la France occupera la présidence tournante du G20.

M. Sarkozy a déclaré que le côté français était prêt à coopérer étroitement avec la Chine dans le cadre du G20 et à renforcer la communication et la coordination sur les questions telles que le prix des matières premières et le changement climatique, sur les effort visant à faire avancer la réforme du système monétaire international.

Les deux chefs d'Etat ont assisté à une cérémonie de signature de plusieurs documents de coopération suite à leur réunion.

Le président chinois a également rencontré le président du Sénat français Gérard Larcher et le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer, en vue d'échanger des points de vue sur les relations entre les organes législatifs des deux pays.

Le président Sarkozy a offert un banquet en l'honneur du président Hu jeudi soir.

Le président Hu, qui est arrivé plus tôt dans la journée en France pour y effectuer sa deuxième visite d'Etat, a également reçu le personnel de l'ambassade de Chine en France, les représentants des institutions chinoises et de la communauté chinoise et des étudiants chinois en France.


-La France met les petits plats dans les grands pour accueillir Hu Jintao

-La Chine et la France signent des accords sur l'aviation et l'énergie nucléaire

- France/Chine : signature d'une lettre d'intention sur la construction d'une usine pétrochimique en Chine

-La Chine signe un accord portant sur l'achat 102 appareils Airbus

-Nouvelle coentreprise sino-française pour développer le marché des médicaments OTC

-Alcatel-Lucent signe des contrats-cadre de 1,178 milliard d'euros

Page spéciale : La tournée du président chinois en France et au Portugal

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des bouddhistes tibétains recoivent un "doctorat" à Beijing
Le président chinois rencontre des officiers, appréciant leur travail en matière d'armement
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique
Le Quotidien du Peuple appelle à intensifier les efforts pour améliorer le travail concernant les intérêts du peuple
L'adoption du projet de loi sur la retraite en France a une grande importance pour l'Europe
Qui est vraiment Liu Xiaobo ?