100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 09.11.2009 08h58
Il est demandé aux médias de mieux protéger les droits de l'enfant

Un responsable du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé vendredi à Beijing les médias à mieux protéger les droits des enfants à la vie privée lors de leurs reportages.

Dale Rutstein, chef de communication de l'UNICEF en Chine, a indiqué que les informations sur les problèmes liés aux enfants devaient éviter de publier les identités si elles pouvaient leur porter atteinte, surtout pour ceux qui ont commis un crime, contracté le virus VIH, ou été victimes d'abus sexuels.

"Les journalistes doivent également éviter les stéréotypes et les effets spectaculaires, et doivent donner aux enfants une meilleure opportunité pour s'exprimer", a indiqué M. Rutstein lors d'une réunion avec l'agence Xinhua sur la couverture de la prochaine Journée internationale des enfants qui tombe le 20 novembre.

L'agence Xinhua et l'UNICEF ont convenu de lancer une campagne médiatique internationale pour les droits de l'enfant à la veille de la Journée internationale des enfants, où une couverture multimédia en directe sur le bien-être des enfants dans le monde entier a été prévue.

Cette année marque le 20e anniversaire de l'adoption de la Convention internationale des droits de l'enfant par les Nations Unies le 20 novembre1989. Mercredi, au moins 500 organisations médiatiques du monde avaient confirmé leur participation à cette campagne.

Lors de la réunion, M. Rutstein a également appelé les photographes à respecter la réalité des situations quand ils photographient les enfants. "Il ne doit pas y avoir de manipulation des contenus".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Quatre lignes ferroviaires entreront en service au Xinjiang d'ici la fin de l'année
Mattias Ekstrom remporte la Course des Champions
La Chine doit-elle vendre ses matières premières à bas prix ?
Faire exploser la bulle immobilière chinoise
Un parc Disneyland à Shanghai : qui va payer pour la flambée des prix fonciers ?
ChiNext sera t-il une réussite ou une catastrophe ?
Suspicion autour de la surchauffe immobilière dans plusieurs villes chinoises