100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 05.11.2009 09h01
Des écrivains chinois insistent pour que Google fasse des excuses dans la controverse sur les droits d'auteur

Des écrivains chinois ont déclaré mercredi apprécier les négociations de la société Google avec eux, mais ils maintiennent leur demande d'excuses de la part de Google pour avoir violé des droits d'auteur.

"Des progrès ont été réalisés lundi au cours des négociations avec les responsables de Google," a révélé Zhang Hongbo, directeur adjoint de l'Association des droits d'auteur des oeuvres chinoises écrites.

D'après lui, le 2e cycle des négociations devrait avoir lieu à la mi-novembre.

Au mois dernier, plus de 50 écrivains ont signé une lettre réclamant des compensations et des excuses de la part de Google.

Ils ont accusé Google d'avoir scanné plus de 18 000 livres écrits par 570 écrivains chinois, sans les prévenir ni les dédommager.

Même si Google a reconnu lundi avoir scanné plus de 20 000 livres sous droit d'auteur pour sa librairie en ligne, la société nie toujours toute violation du droit d'auteur.

Erik Hartmann, chef de Google Books pour la région Asie-Pacifique, a indiqué dans un communiqué à l'agence Xinhua que Google avait obtenu les autorisations des éditeurs et des bibliothèques aux Etats-Unis, et ne les avait pas utilisés directement pour ses profits.

"Les écrivains n'ont pas tous transféré leurs droits d'auteur en ligne aux éditeurs dans leurs contrats. Ainsi, il est impossible que Google ait obtenu l'autorisation pour chaque ouvrage simplement auprès de l'éditeur," a estimé Zhang Hongbo.

Il s'est également opposé à l'argument de Google selon lequel sa librairie en ligne ne violait pas le droit d'auteur, car Google ne met en ligne que des résumés des livres plutôt que les textes intégraux.

"Cela ne peut pas justifier le fait qu'ils n'en ont pas informé les auteurs," a-t-il souligné.

M. Hartmann a attribué la colère des écrivains chinois à leur mauvaise compréhension du projet de Google, mais il respecte leur inquiétude en matière de droit d'auteur.

Zhang Hongbo a appelé plus d'écrivains chinois à défendre leurs droits d'auteur. Jusqu'à présent, la plupart des écrivains dans cette campagne sont des écrivains littéraires.

"De nombreux auteurs d'ouvrages de recherche scientifique ne savent même pas ce qui se passe," a-t-il rappelé.

L'Association des droits d'auteur des oeuvres chinoises écrites, une organisation non-gouvernementale, représente environ 2 000 écrivains en Chine dans cette affaire concernant le droit d'auteur.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Grippe A/H1N1: décès d'un Russe à Beijing
Onze moines tibétains diplômés "docteurs en boudhisme" en Chine
Le déséquilibre économique mondiale est-il dû aux exportations chinoises ?
Les importations sont aussi essentielles que les exportations à l'économie chinoise
L'économie joue le rôle d'avant-garde dans la reprise des échanges entre la Chine et la France
Les suicides successifs chez France Télécom donnent un avertissement à la Chine
Pourquoi la Chine qui fait constamment l'objet d'enquêtes antidumping continue-t-elle à faire de gros d'achats à l'étranger ?