100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 24.09.2009 13h25
Tibet : partir à la découverte de l´écriture

Pour notre avant dernier reportage sur le Tibet, intéressons-nous au cas de l'écriture typique de la région. Au fil des millénaires, elle a connu une grande évolution, comme va nous le préciser Xue Jingmeng.

L'écriture tibétaine n'a pas toujours été telle qu'on la connaît aujourd'hui. En témoigne cette salle d'exposition de photos sur la culture Shuang Shung, en banlieue de Lhassa. On retrouve ici divers objets, notamment des manuscrits, témoins de cette ancienne civilisation. Il faut dire que l'écriture tibétaine trouve son origine il y a de cela environ 3 mille ans.

Gyaltsan, Association pour le développement de la culture de Shuang Shung

“Ce signe, c'est le symbole de cette ancienne civilisation. Notre écriture tibétaine s'est créée à partir de lui.On peut trouver 30 lettres dans notre alphabet qui dérivent de ce caractère.”

La culture Shuang Shung, c'est en fait la première culture dont on a trace au Tibet. La formation et le développement de son écriture ne se sont pas faits tout seul.

Comment s'est donc développée l'écriture tibétaine? On le découvre tout de suite. Le temps de passer par une rue sinueuse et voilà, c'est ici, le temple qu'on appelle "Palais situé sur la grande pierre"--Pha Bong Kha.C'est là que tout a commencé... C'est en effet un moine bouddhiste répondant au nom de Sambhota, Pha Bong Kha, qui a, ici, standardisé l'écriture du tibétain.

Aujourd'hui,Sambhota reste dans les mémoires. Une sculpture à son effigie a été dressée sur la place de l'Académie des Sciences sociales du Tibet.

Au moment de se dire au revoir, Tibétains et touristes visitent encore le Palais. Sûrement veulent-ils essayer de capter dans leur esprit ce moment où Sambhota inventa l'écriture tibétaine.

L'établissement de cette écriture a, du coup, stimulé le développement de la calligraphie. Nous rencontrons donc un moine bouddhiste de Norbulingka. Lui a appris la calligraphie tibétaine tout petit.

Elle nécessite un pinceau de bambou, une façon de faire assez différente de la calligraphie chinoise. Ce moine nous dit qu'il exerce la calligraphie presque tous les jours, qu'il y trouve beaucoup de joie et un sentiment de bien-être. Il l' enseigne, d'ailleurs, à des enfants de temps en temps. Il espère que les générations à venir continueront à perpétuer cet art. Voici le principe: on écrit en faisant rouler la pointe de pinceau de bambou.

Le moine nous apprend la calligraphie tibétaine. Il dit d'ailleurs qu'il s'intéresse à la calligraphie chinoise. Même sentiment partagé des deux côtés; les deux écritures sont vraiment très différentes.

L'histoire de l'écriture tibétaine est vraiment profonde. Après l'établissement de la Région autonome du Tibet en 1965, à mesure qu'on étudiait et utilisait la langue tibétaine, la culture tibétaine, et partant la calligraphie, s'est développée et est devenue un trésor artistique dans l'ensemble de la culture chinoise.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Justine Henin de retour
L'Asie contribue de façon importante au redressement de l'économie mondiale
La Chine est une vraie ami de l'Afrique et elle n'a jamais pensé à s'emparer de ses ressources naturelles
La rencontre Hu Jintao-Nicolas Sarkozy axée sur trois sujets importants
Les 60 ans de la Chine nouvelle vus par des chiffres