Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 31.08.2009 13h45
Nouvelles traductions des « Cinq classiques »

Les « Cinq classiques », appelés 'ouvrages classiques de la culture traditionnelle chinoise', n'ont toujours pas pu être répandus dans le monde en raison des insuffisances d'une bonne traduction moderne. Le Bureau national chinois du groupe chargé de la direction de la généralisation internationale de la langue chinoise a annoncé récemment qu'il envisage d'organiser des savants et des spécialistes des domaines concernés de l'intérieur et de l'extérieur du pays pour effectuer en commun la traduction des « Cinq classiques », à savoir le 'Livre des mutations', le 'Livre de l'histoire', le 'Livre des odes', le 'Livre des rites' et les 'Annales des printemps et automnes', que la traduction en anglais, lancée la première, sera terminée d'ici trois ans et demi selon les prévisions et que le célèbre sinologue K.M. Schipper présidera la présente traduction des « Cinq classiques ».

Les « Cinq classiques » ont été traduits dans le passé en anglais, en français et en allemand, mais la plupart des traductions laissent à désirer et sont devenus désuets et surannés avec le temps. Certaines d'entre elles datent de plus d'un siècle, tandis que les éditions d'autres sont épuisées.

K.M. Schipper, né en 1934, est un Français qui a été le disciple de Maxime Kaltenmark et de Rolf Stein dans les recherches sur l'histoire du Taoïsme chinois. Quant à lui-même, il s'est consacré principalement aux études sur l'histoire du développement des religions en Chine et il a acquis une notoriété internationale dans le milieu de la sinologie quant à ses recherches approfondies sur le Taoïsme. En tant qu'initiateur de l'établissement dans le monde de banques de gènes culturels, K.M. Schipper cumule actuellement les fonctions de membre de Royal Netherlands Academy of Sciences, professeur hors classe à l'Institut des Hautes Études Scientifiques de France et professeur engagé à titre spécial à l'Université de Fuzhou de Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?