Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 24.07.2009 16h19
"Je suis qui je suis", dit Zhang Ziyi dans son interview accordée au Time Weekly

La star de cinéma chinoise Zhang Ziyi a parlé de son nouveau film, de qui elle est et de ce qu'elle désire dans son interview accordée au Time Weekly.

Zhang Ziyi joue deux rôles dans la vie réelle : réalisatrice de film et célébrité. Dans le premier rôle, elle a produit la comédie romantique « Sophie's Revenge » dont la première aura lieu le 14 août en Chine.

Dans le second rôle, elle est une belle star de cinéma qui a réussi et qui a acquis la célébrité. Mais son propre point de vue d'elle- même est tout à fait différent. Dans une interview exclusive accordée au Time Weekly, la cinéaste a dit qu'elle n'avait pas réussi autant qu'on le pensait. « Il y a très peu de personnes qui veulent s'asseoir et parler avec vous et éprouver le malheur dont vous souffrez au fond de votre coeur », a-t-elle dit. « J'espère que mes succès dans les arts et mes contributions à l'oeuvre charitable et au cinéma chinois ne seront pas oubliés par le public, après que je me serai éloignée des regards du public ».

Une tentative audacieuse de faire quelque chose de nouveau

Vous venez de réaliser votre premier film de fiction. Est-ce que c'est la réalisation d'un rêve, ou une folie?

Zhang : J'ai rêvé depuis longtemps de l'essayer, tant que l'occasion se présente. Mais je n'avais jamais pensé que je peux le réaliser si tôt. Dès que j'ai lu le scénario de Sophie's Revenge, je désirais le réaliser. Au cours de ces dernières années, j'ai eu la chance de travailler avec de grands directeurs, tels que Zhang Yimou, Ang Lee et Chen Kaige. Aujourd'hui, en tant que realisatrice de Sophie's Revenge, je fais un pas audacieux de travailler avec Jin Yimeng, directeur et scénariste, qui est un grand nouveau talent.

Avec un producteur novice et un directeur relativement inconnu, comment êtes-vous si confiante en succès ?

Zhang : Franchement parler je ne sais pas. Peut-être c'est l'enthousiasme incroyable de Yimeng pour ce film qui m'inspire. En outre, j'ai sélectionné une équipe forte, des acteurs et des musiciens professionnels et excellents . Ce qui réduit dans une certaine mesure la pression sur le directeur. Un de mes amis américains, le producteur de Beautiful Mind and Changeling m'a encouragé, disant que peu importe que le travail est bien fait ou non, tant que vous supportez et vous essayez de le faire de votre mieux, c'est déjà un grand succès. Et en fait, les choses évoluent comme ils le désirent.

[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?