Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 19.11.2008 15h19
La Chine rend hommage au cinéaste documentaire néerlandais Joris Ivens

Un séminaire de trois jours s'est ouvert mardi en Chine, à l'occasion du 110e anniversaire de la naissance du cinéaste documentaire néerlandais Joris Ivens, considéré depuis toujours comme un vieil ami de la Chine.

Plus de 50 spécialistes, collaborateurs et amis chinois et étrangers d'Ivens devraient assister au séminaire, intitulé "50 ans de Joris Ivens et la Chine".

La relation d'Ivens avec la Chine a commencé en 1938 quand il s'est rendu dans le pays pour y tourner un film. Pendant ce séjour, il a fait la connaissance de Zhou Enlai, qui fut le 1er Premier ministre de la République populaire de Chine, fondée en 1949.

Au cours des décennies suivantes, Ivens a tourné 4 films consacrés à la Chine: 400 millions (1938), Avant le printemps (1958), Comment Yukong déplace les montagnes (1976), et Une histoire de vent (1988). Ce dernier documentaire a remporté le Lion d'or au Festival du film de Venise. Le film a été tourné dans le désert de Gobi dans le nord-ouest de la Chine, et est l'illustration et la métaphore d'Ivens sur les changements sociaux et culturels de la Chine.

Ivens a enseigné à la Beijing Film Academy en 1957. Il est mort en 1989.

Machtelt Schelling, chef du département de la culture et de l'éducation de l'ambassade des Pays-Bas à Beijing, a fait l'éloge d'Ivens pour son amitié de 50 ans avec la Chine.

Grand artiste, Ivens nous a laissé beaucoup de pensées et de ressources précieuses, a dit Schelling.

Han Sanping, président du conseil d'administration de China Film Group, a mis l'accent sur la cinquième génération des réalisateurs chinois, qui doivent suivre le parcours d'Ivens pour produire des films d'influence internationale.

Quatre films d'Ivens ainsi que deux conférences données par des spécialistes canadiens et américains feront partie du séminaire.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Les changements de la Grande Muraille depuis un siècle vu à travers les yeux d'un étranger (7)
 Les changements de la Grande Muraille depuis un siècle vu à travers les yeux d'un étranger (6)
 Les changements de la Grande Muraille depuis un siècle vu à travers les yeux d'un étranger (5)
 Les changements de la Grande Muraille depuis un siècle vu à travers les yeux d'un étranger (4)
 Les changements de la Grande Muraille depuis un siècle vu à travers les yeux d'un étranger (3)
 Les changements de la Grande Muraille depuis un siècle vu à travers les yeux d'un étranger (2)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.