Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 21.02.2008 08h52
Chine: une radio provinciale critiquée pour ses programmes " obscènes"

Le régulateur de la radiodiffusion du gouvernement central de la Chine a critiqué la Station de radio du Guizhou (SRG) pour sa diffusion de programmes "obscènes" sur le sexe qu'il avait déjà précédemment interdits, ordonné l'arrêt immédiat de ces programmes illégaux et la punition des responsables.

L'Administration d'Etat de la Radiodiffusion, du Cinéma et de la Télévision (AERCT) a publié une circulaire mercredi sur son site internet, critiquant la SRG et reprochant à l'administration homologue pour la province du Guizhou de ne pas avoir respecté les avertissements précédents et d'avoir failli dans sa mission de contrôle.

Les programmes de la SRG "ont délibérément misé sur la vie sexuelle, l'expérience sexuelle et la description des organes sexuels et ont insisté de manière excessive sur le rôle des aphrodisiaques", a indiqué la circulaire.

Le 13 septembre dernier, l'AERCT a interdit les programmes suggestifs à caractères sexuels diffusés par 13 stations de radio locales dans cinq provinces.

Pourtant, le 12 novembre, la chaîne économique de la SRG a changé le nom du programme et a repris la diffusion de ce type de contenu.

L'AERCT a émis des circulaires en juillet et septembre 2007 interdisant les publicités et les programmes à la radio ou à la télévision qui concernent les médicaments et compléments de santé liés au sexe, les jouets sexuels ou les publicités "vulgaires" sur les augmentations mammaires et les sous-vêtements féminins.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Harry Potter ne figure pas parmi les produits d'horreur interdits

 Des lanternes olympiques à Beijing

 Festival de sculptures de glace à Long Qingxia

 Une exposition des lanternes sur le thème olympique

 Beijing renforce la protection de ses monuments historiques

 Xining : les peintures paysannes attirent de nombreux visiteurs
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.