Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 23.07.2007 13h45
Des dessins humoristiques chinois en Europe

Des dessins humoristiques chinois entrent dans des pays d'Europe où des lecteurs sont intéressés par la culture asiatique, ont dit les éditeurs et auteurs au cours d'une exposition de livres de Hong Kong (Hong Kong Book Fair) samedi 21 juillet.

Des dessins animés japonais ont été longtemps établis dans des marchés européens, mais l'intéraction avec l'Asie a poussé des éditeurs à chercher des livres dans d'autres pays.

En France, environ 4 000 nouveaux livres de dessins animés sont disponibles au marché chaque année. Parmi ces livres, 1 000 sont des livres asiatiques, qui sont pour la plupart japonais.

"Des Européens manifestent de vifs intérêts pour la culture asiatique, cela probablement sous l'influence des jeux vidéo et des films. Les dessins animés

Japonais ne peuvent pas satisfaire aux besoins de tous. Nous devons chercher des livres d'autres pays, tels que la Chine et le Vietnam », a dit Nadia Gibert, éditrice des Maisons d'Editions de Casterman.

Les Maisons d'Editions de Casterman, basées en Belgique, ont traduit des dessins animés japonais et coréens en français.

Casterman a également sélectionné six dessins humoristiques du continent chinois, de Hong Kong et de Taiwan pour les éditions françaises dans les séries « Hua Shu ». Certains des livres sélectionnés ont été déjà publiés.

Casterman arrangera également des artistes français pour qu'ils travaillent en collaboration avec les auteurs de Hong Kong, de Shanghai et de Beijing pour un dessin ayant pour thème la Chine. On prévoit que ce livre sera publié à la fin de 2008 ou au début de 2009.

Trois auteurs de dessins humoristiques de Hong Kong, Lee Chi-hoi, Lai Tat Tat Wing et Ah Ko participeront à ce projet.

Nadia Gibert a dit que beaucoup de dessins animés du continent chinois ont subi une forte influence des œuvres japonaises, mais qu'il y a également des auteurs créant des œuvres de style personnalisé.

Quand on lui a demandé si les lecteurs européens préfèrent des dessins animés de style oriental, Nadia Gibert a dit : « Nous mettons l'accent sur le style personnalisé, qui est très subjectif. Nous avons besoins des œuvres dont le contenu n'avait jamais été vu sur le marché.'

Son éditeur associé, Nocolas Finet, a dit qu'il avait fréquenté des librairies en Chine et ont découvert des auteurs de dessins humoristiques.

Lee Chi-hoi, auteur de Hong Kong dont des oeuvres ont été traduites et publiées en Italie, en Allemagne et en Belgique depuis 1999, a dit que l'entrée de la Chine dans l'Organisation mondiale du Commerce a déjà suscité l'intérêt d'Occidentaux dans le continent.

Mais M. Lee n'avait pas pensé que la parution de ses oeuvres à l'étranger était une indication que son influence s'accroît dans d'autres pays.

"Les dessins animés sont un art de langage virtuel commun. Les lecteurs sont parfois émus par les dessins, même qu'ils ne connaissent pas les explications.

M.Lee a dit que les dessins humoristiques doivent être uniques, car les lecteurs étrangers sont curieux et ont un esprit ouvert, quand ils apprécient des idées différentes.

"Ils veulent connaître davantage les autres parties du monde", a-t-il dit. "Il n'y aurait pas un résultat positif créateur, si l'auteur local essaient de satisfaire à la perception d'Occidentaux pour le style oriental.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Le Qinghai a réussi à imposer de vraies « marques culturelles »

 La police armée de la Chine suit la nouvelle mode de l'APL

 Le canular des "pains au carton" ternit la crédibilité des médias chinois

 Le garde du Palais du Potala

 Une pièce classique d'Opéra de Pékin…… (4)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.