Flash :

Vampire aime Dior : 9 258 000 euros dégagés pour que Robert Pattinson prête sa belle gueule au nouveau parfum Nouveau livre de Middleton : « Grâce à ma sœur, à mon beau-frère et à mes fesses que j'ai pu devenir une célébrité » La nuit des top-modèles à Chengdu Avatar 2: un certain nombre de chinois dans le contingent parti sur Pandora ? L'interprète en langue des signes vole la vedette au maire Tout est prêt pour le Congrès du PCC La Chine, partenaire plutôt que concurrent de l'Europe Clôture de la Semaine de la mode de Chine Les arts martiaux, bien plus qu'un sport Football-classement mondial: L'Espérance sportive de Tunis en tête des clubs africains et arabes Le HCR s'apprête à transférer des réfugiés depuis un camp au Soudan du Sud L'économie du Mozambique est en bonne forme (FMI) La Chine a financé à hauteur de 11 millions USD la réhabilitation du palais présidentiel mauritanien La CPI estime que l'ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo est apte à participer à son propre procès Des Égyptiens manifestent pour réclamer des lois islamiques Les immigrants légaux sont les bienvenus en Russie : responsable Le Myanmar adopte une nouvelle loi sur les investissements étrangers Le président français entame dimanche une tournée asiatique qui le conduira au Liban, en Arabie Saoudite, et au Laos La Syrie dément la prise de contrôle d'une ancienne citadelle par des rebelles Obama et Romney publient des articles sur CNN.com avant l'élection présidentielle américaine

Beijing  Pluie  10℃~1℃  City Forecast
Français>>Chine

La Chine, partenaire plutôt que concurrent de l'Europe

( Xinhua )

03.11.2012 à 14h23

Les relations entre la Chine et l'Europe représentent l'une des relations bilatérales les plus importantes au monde. Au cours des dernières années, les deux parties n'ont cessé de renforcer et d'élargir leur coopération et leurs échanges dans tous les domaines, et la Chine est aujourd'hui devenue le premier fournisseur de l'Europe, tandis que celle-ci est le deuxième fournisseur de la Chine. Néanmoins, la Chine continue souvent à inquiéter les Européens, notamment en raison du rythme de sa croissance et de la place prépondérante qu'elle est en train d'acquérir dans l'économie mondiale.

A cela s'ajoutent certains différends encore en suspens entre les deux parties, comme par exemple l'embargo imposé par l'Union européenne (UE) sur les ventes d'armes à la Chine, le refus de l'UE de reconnaître le statut d'économie de marché de la Chine, ou l'émergence de certains litiges commerciaux. Les sceptiques y trouvent des arguments pour présenter la Chine comme une menace et un concurrent de l'Europe, en particulier dans le domaine économique.

La Chine est-elle alors un partenaire ou un concurrent de l'Europe ? Pour la majorité des gens et des dirigeants politiques, la réponse serait sans doute qu'elle représente un partenaire d'une grande importance pour l'Europe.

LA REUSSITE CHINOISE CONVERGE AVEC LES INTERETS DE L'EUROPE

Alors que l'économie mondiale fait face à des incertitudes croissantes, l'économie chinoise continue à enregistrer une croissance remarquable, et les investissements chinois à l'étranger continuent à augmenter.

Même si certains estiment que l'évolution récente et la stratégie de réorientation de la croissance de l'économie chinoise constituent un défi pour les pays de l'OCDE, et en particulier pour l'Europe, les dirigeants politiques européens ont cependant salué cette évolution, estimant que la réussite de la Chine convergeait avec les intérêts fondamentaux de l'Europe.

En France, Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de la Gauche et ancien candidat présidentiel du Front de gauche, a déclaré dans une interview à Xinhua que le développement de la Chine constituait "une chance pour l'humanité".

"La Chine, par sa montée en puissance et par l'effet de relais que son marché intérieur est en train de provoquer, est susceptible de devenir une puissance qui apaise les relations économiques mondiales, en jouant un rôle de stabilisateur pour le monde", a estimé M. Mélenchon.

"La réussite de la Chine concorde avec les intérêts fondamentaux de l'Europe", a récemment déclaré le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

L'Union européenne doit "prendre du recul et réfléchir sur le long terme" en ce qui concerne le développement de ses relations avec la Chine, a indiqué M. Van Rompuy, avant d'ajouter : "Dans une perspective à long terme, il est dans l'intérêt fondamental de l'Europe que la Chine réussisse".

"Une relation mutuellement bénéfique avec la Chine est cruciale autant pour l'UE que pour la prospérité de la Chine", a pour sa part indiqué M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, ajoutant qu'une telle relation serait par ailleurs également profitable au reste du monde.

Le ministre et président de l'Assemblée nationale belge André Flahaut a quant à lui déclaré : "Ma réaction serait de dire que ce n'est pas uniquement dans l'intérêt de l'Europe, mais aussi dans l'intérêt du monde entier que la Chine réussisse. La Chine joue le rôle d'un moteur, en vertu de son importance géographique et démographique, de son expérience et de son potentiel. Que la Chine réussisse est donc une nécessité pour l'Europe, et une nécessité pour le monde".

DES PARTENARIATS SOLIDEMENT ETABLIS

Depuis plusieurs années déjà, la Chine et l'UE ont établi un partenariat stratégique global. Des partenariats sont déjà largement établis dans presque tous les domaines : l'économie, la politique, la culture, les science et technologies... Grâce à ces mécanismes, les dirigeants des deux parties sont parvenus à de nombreux consensus dans tous les domaines, consensus qui se sont rapidement traduits dans les faits par des politiques concrètes.

Le commissaire européen au commerce Karel De Gucht a indiqué lors d'une réunion de la Commission mixte Chine-UE que la Chine constituait un important partenaire de l'UE, les deux économies jouant un rôle crucial dans l'économie mondiale, de par leur interdépendance.

Selon le président de la Commission européenne, l'UE représente déjà le partenaire commercial le plus important de la Chine, tandis que la Chine est le deuxième partenaire le plus dynamique de l'UE. "Mais il est possible de faire encore beaucoup plus, notamment sur les services et les investissements", a-t-il ajouté.

En 2011, les échanges commerciaux entre la Chine et l'UE ont franchi le cap des 500 milliards de dollars, établissant un nouveau record. L'UE constitue à présent le principal partenaire commercial de la Chine, le plus grand marché pour les exportations chinoises, et la plus importante source d'importations pour la Chine. Les investissements de l'UE en Chine totalisent 80 milliards de dollars, et les entreprises européennes réalisent d'importants profits en Chine.

Outre le domaine économique, la Chine et l'UE ne cessent de renforcer et d'élargir leurs relations d'amitié et de coopération dans le domaine de la politique ainsi que sur la scène internationale.

Au cours des dernières années, les échanges de haut niveau se sont multipliés. Le sommet annuel Chine-UE et les dialogues politiques établis à différents niveaux se sont complexifiés et approfondis. La coopération Chine-Europe s'étend maintenant à plus de 40 secteurs, tels que les sciences et les technologies, l'éducation, l'énergie, la protection de l'environnement, formant une dynamique de coopération aux résultats fructueux.


REGLER LES DIFFERENDS PAR NEGOCIATION ET DIALOGUE

Il est tout à fait normal que des points de vue divergents et des différends apparaissent entre la Chine et l'Europe, qui sont pourvues de systèmes politiques, économiques, idéologiques et sociaux différents. En outre, l'évolution de leurs économies respectives est susceptible d'entraîner de nouveaux contentieux commerciaux. Les deux parties ont cependant toujours fait preuve d'une vision d'ensemble à long terme, et se sont toujours efforcées d'aboutir à des compromis et de résoudre leurs contentieux à l'amiable, par le biais du dialogue et de la concertation.

En tant qu'importants partenaires commerciaux, la Chine et l'UE se doivent d'être un exemple pour le reste du monde en matière de résolution des conflits. Pour cela, de la bonne volonté et des gestes concrets sont nécessaires, un avis que partagent heureusement les dirigeants chinois et européens.

Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang a ainsi déclaré, lors d'une rencontre avec le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle, que la Chine et l'Union européenne se devaient de résoudre leurs différends commerciaux par le biais du dialogue et de la coopération. "Le protectionnisme commercial est voué à l'échec, il n'offre aucune issue viable", a-t-il souligné.

Lors du dernier sommet Chine-UE à Bruxelles, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a indiqué que le partenariat Chine-UE bénéficiait aujourd'hui d'opportunités de développement sans précédents, dans un contexte de profonde évolution de la situation internationale.

Jean-Pierre Raffarin, l'ancien Premier Ministre français, a déclaré dans une interview donnée à Xinhua : "Au fond, aujourd'hui, nous ne sommes plus dans un monde où c'est la compétition qui domine, nous sommes dans un monde où c'est l'interdépendance qui domine. Tout le monde a donc intérêt à ce que l'autre se développe. C'est ce choix que nous devons faire, et c'est un choix que la Chine et les BRICS ont fait beaucoup d'efforts pour faire partager. Si nous voulons un monde 'gagnant-gagnant', il faut jouer la coopération au moins autant que la compétition".

"La Chine est appelée à jouer un rôle de leadership sans arrogance, un rôle de grande puissance mondiale, mais en même temps un rôle de partage", a ajouté M. Raffarin.

Le ministre et président de l'Assemblée nationale belge André Flahaut a indiqué de son côté : "Je crois que c'est une question qui trouvera sa solution dans une approche pragmatique, de bon sens, équilibrée, sans que l'une des parties n'essaie d'imposer son modèle à l'autre, parce qu'on ne peut pas vraiment imposer de modèle".

"Nous poursuivrons notre travail, en recherchant la meilleure façon de nous engager avec la Chine dans divers domaines", a quant à lui ajouté M. Barroso.


  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales