Flash :

La Chine est propriétaire des îles Diaoyu et non le Japon (ambassadeur de Chine en France) Mars : les missions humaines pourraient menacer la vie sur la planète rouge, selon un expert Un ancien cosmonaute soviétique témoin de l'explosion d'un OVNI ? Chine : ouverture de la 11e Conférence ministérielle de la CERAC à Wuhan La Chine répond au dialogue entre les Etats-Unis, l'Inde et le Japon Un homme ayant enregistré la marque Mo Yan il y a des années la vend pour 10 millions de yuans La Chine appelle à des négociations pour apaiser les tensions au Myanmar La Chine exhorte le Japon à reconnaître le différend sur les îles Diaoyu Tunisie: Le ministère de l'Intérieur dément l'existence de camps d'entraînements djihadistes sur le sol tunisien Mali : pour Paris, l'intervention militaire est une nécessité L'opposition compte apporter des réserves sur la liste des 25 commissaires publiée par le gouvernement Sénégal : nomination d'un nouveau chef d'état--major général des armées Sénégal : liste du nouveau gouvernement après le remaniement Les agriculteurs chinois célèbrent le 18e Congrès du Parti communiste chinois Le PM libyen dépose la liste du cabinet au Congrès pour approbation Beijing Hôtel : un drapeau du PCC avec 20 000 fleurs de soie Sénégal: La taille du gouvernement augmente et sept ministres quittent l'équipe (ECLAIRAGE) Chine: de beaux chrysanthèmes en floraison à Kaifeng Chine: de beaux chrysanthèmes en floraison à Kaifeng Les vedettes hollywoodiennes fêtent Halloween

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Chine

La Chine est propriétaire des îles Diaoyu et non le Japon (ambassadeur de Chine en France)

( Xinhua )

31.10.2012 à 09h56

L'ambassadeur de Chine en France, Kong Quan, a publié un article intitulé "La Chine est propriétaire des îles Diaoyu et non le Japon" dans l'édition de mercredi du quotidien français Le Monde.

Il y a douze ans, Kong Quan a été nommé porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, poste qu'il a occupé pendant cinq ans. Durant son mandat, les questions qui lui ont été le plus souvent posées portaient sur les relations entre la Chine et le Japon autour de deux questions principales : les problèmes historiques et les contentieux territoriaux, écrit le diplomate chinois.

En 2006, le Premier ministre japonais d'alors, Junichiro Koizumi, a tenu à visiter le sanctuaire Yasukuni, un acte synonyme d'hommage rendu aux criminels de guerre auteurs de crimes contre l'humanité pendant la Seconde Guerre mondiale. Comment peut-on imaginer que le peuple chinois et l'ensemble des peuples asiatiques victimes du militarisme japonais puissent l'accepter ?

L'Europe a aussi beaucoup souffert lors de la Seconde Guerre mondiale. Cependant, l'Allemagne a adopté une attitude radicalement opposée à celle du Japon, a rappelé l'ambassadeur de Chine en France.

"Je me rappelle encore vivement des scènes de la visite en 1970 du chancelier Willy Brandt en Pologne. Une nation qui a le courage de reconnaître ses erreurs et de les corriger est une nation confiante. L'attitude des Allemands à l'égard de leur passé a constitué la base de la paix et de la prospérité en Europe", a-t- il ajouté.

Aujourd'hui, les relations sino-japonaises se retrouvent une fois de plus dans une situation très difficile à cause du contentieux autour des îles Diaoyu. Bien des documents historiques ont prouvé que les îles Diaoyu faisaient partie intégrante de la Chine. Et s'agissant des documents anciens, que nous disent les documents historiques français ?

"J'ai demandé à mes collaborateurs de consulter les précieuses archives de la Bibliothèque nationale française qui a mis à notre disposition des cartes établies par Guillaume Delisle en 1772, Didier Robert de Vaugondy en 1778 et Alexandre Blondeau en 1817", a dit M. Kong. Toutes ces cartes ont démontré de façon claire l'appartenance des îles Diaoyu à la Chine, a souligné Kong Quan dans son article.

La restitution de ces îles à la Chine est en fait un devoir que le Japon doit assurer en tant que pays vaincu de la seconde guerre mondiale conformément aux traités signés à la fin de la guerre. Au cours des négociations menées par la Chine et le Japon en vue de normalisation de leurs relations en 1972 et du traité de paix et d'amitié entre les deux pays en 1978, les dirigeants chinois comme Zhou Enlai et Deng Xiaoping ont proposé de laisser de côté ce contentieux. Cette proposition a fait l'objet d'un consensus entre les deux pays confirmé par les Premiers ministres japonais de l'époque, Kakuei Tanaka et Takeo Fukuda. C'était une des cautions essentielles pour toute normalisation des relations sino- japonaises, indique le même article.

La Chine souhaite développer son économie, améliorer les conditions de vie de sa population. Tant de choses lui restent à faire et qui nécessitent des efforts de plusieurs générations. La Chine a besoin, de ce point de vue, plus que les autres, d'un environnement de paix et de stabilité, a dit le diplomate chinois.

"Lorsque j'étais porte-parole du ministère des affaires étrangères, le Japon avait déjà commencé la construction de phares sur les îles Diaoyu", a rappelé le diplomate chinois.

Tout récemment, dans le prolongement de sa logique, le Japon a ravivé intentionnellement le feu en "nationalisant" l'île.

La Chine et le Japon partagent une proximité géographique, une similitude culturelle et une interdépendance économique. Quarante ans depuis la normalisation des relations sino-japonaises, le volume du commerce entre les deux pays a atteint 340 milliards de dollars (260 milliards d'euros). L'interdépendance économique et commerciale est profonde, et nul ne peut la briser. Alors que l'économie mondiale souffre actuellement d'un ralentissement soutenu, il est d'autant plus nécessaire à la Chine et au Japon de renforcer, main dans la main, leur coopération.

La Chine ne veut pas que cette situation difficile perdure. Nous souhaitons simplement que la partie japonaise corrige au plus vite ses erreurs. La balle est maintenant dans le camp du Japon, a conclu l'ambassadeur de Chine en France dans son article.


News we recommend

PC Air/Thaïlande : le vol des hôtesses transsexuelles suspendu Lalla Salma, la sublime princesse consort du Maroc   "Sex and the City": Bangkok en tête des villes du sexe en Asie
Real Madrid : rien de va plus entre José Mourinho et Iker Casillas   Aigle Azur pourra voler entre Paris et Beijing après la participation de HNA Le vol Adelaide-Dubaï d'Emirates Airlines: c'est exquis!
Taiwan : Gay pride à Taipei « Invincible »? la nouvelle génération d'avions de chasse en Chine Le Royaume-Uni est armé contre les extraterrestres


  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales