Flash :

Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance RDC: Le gouvernement s'engage à accroître la desserte en eau potable de 27% à 40% à l'horizon 2016 L'insertion socioprofessionnelle des sourds-muets est un véritable défi en Guinée Le brise-glace chinois Xuelong achève son expédition en Arctique La police chinoise se dote d'une adresse électronique pour recevoir des informations sur les suspects en fuite Côte d'Ivoire : les autorités préfectorales impliquées dans la lutte contre le travail des enfants Création à Rabat du Réseau des établissements d'enseignement vétérinaire de la Méditerranée La Chine peut jouer un rôle plus grand pour la sécurité alimentaire(FAO) La situation de sécurité publique reste difficile pour les habitants d'Afrique du Sud : enquête Le ministère chinois de la Défense nationale confirme la patrouille de navires de la marine dans les eaux des îles Diaoyu Togo/Afrique de l'ouest : Les étudiants en médecine évaluent les stratégies pour l'atteinte des OMD Un séisme de magnitude 6,0 secoue les îles Salomon

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Chine

La Chine s'oppose à une pression excessive ou à de nouvelles sanctions sur l'Iran

Mise à jour 28.09.2012 15h27

La Chine n' est pas favorable à une pression excessive ou à l'adoption de nouvelles sanctions sur l'Iran motivées par le programme nucléaire controversé de Téhéran, a déclaré jeudi à l'ONU un responsable diplomatique chinois.

Le vice-représentant permanent de la Chine à l'ONU, Wang Min, a tenu ces propos lors d'une réunion du Conseil de sécurité, au cours de laquelle l'ambassadeur colombien à l'ONU Nestor Osorio, également président du Comité 1737, a présenté les derniers rapports de son comité.

Le Comité 1737 a été créé en application de la résolution 1737 du Conseil de sécurité, adoptée en 2006. Il a été chargé de superviser une série de sanctions mises en place sur l'Iran en application de la résolution 1737, ainsi que les sanctions ultérieures adoptées par le Conseil.

La question du nucléaire iranien sape l'autorité du régime international de non-prolifération nucléaire, de paix et de stabilité au Moyen-Orient, a commenté M. Wang.

"La Chine a toujours soutenu que les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité devaient être pleinement mises en oeuvre, mais les sanctions ne sont pas fondamentalement l'objectif des résolutions", a-t-il dit. "Nous ne sommes pas favorables à l' exercice d'une pression excessive ou à l'adoption de nouvelles sanctions sur l'Iran. Nous sommes fermement opposés à l'usage ou à la menace d'usage de la force". D'après M. Wang, la Chine soutient de manière constante un règlement pacifique de la question nucléaire iranienne, par le dialogue et la coopération. "Les parties concernées devraient continuer de travailler sur les principes du développement progressif et du respect mutuel, progresser dans le dialogue de manière pragmatique et résolue, tenter par tous les moyens de trouver des terrains d'entente, et progressivement trouver la solution au problème nucléaire iranien", a déclaré M. Wang. "Cela n'est pas seulement dans l'intérêt commun de toutes les parties, c'est aussi ce qu'attend de manière générale toute la communauté internationale".

Le conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l' énergie atomique (AIEA) a adopté récemment une résolution sur le programme nucléaire iranien, soutenant une proposition du groupe P5+1 d'une solution globale et durable basée sur le dialogue. Le groupe P5+1 se compose du Royaume-Uni, de la Chine, de la France, de la Russie, des États-Unis et de l'Allemagne.

"Cela est d'une importance positive pour promouvoir la coopération entre l'AIEA et l'Iran, ainsi que pour maintenir et faire progresser le processus de dialogue", a déclaré M. Wang.

La Chine est disposée à rallier la communauté internationale pour étendre ses efforts diplomatiques, et elle est engagée au dialogue et à la coopération afin de jouer un rôle constructif pour chercher une solution complète, durable et appropriée à la question du nucléaire iranien, a-t-il ajouté.

Les grandes puissances occidentales suspectent depuis longtemps Téhéran de développer en secret des armes atomiques, cependant l' Iran soutient avec insistance que son programme nucléaire ne sert que des visées civiles.


News we recommend

Un don plein d'espoir pour des mères chinoises Le maquillage : le secret des femmes   De quoi ces photographes sont-ils curieux?
Découvrons l'iPhone 5   Des femmes à bord du navire de guerre «Jinggangshan» La nudité pour la bonne cause ?
La légende des sirènes du Silver Springs Park Football, transfert : C. Ronaldo vaut 200 millions d'euros ! Les cinq types de jets privés préférés des riches



Source: xinhua

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales