Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 04.09.2012 08h27
Washington et Beijing doivent renforcer le dialogue pour éviter les malentendus (INTERVIEW)

Les Etats-Unis et la Chine, les deux plus grandes économies du monde, doivent se concentrer davantage sur le dialogue bilatéral pour éclaircir leur incompréhension par rapport au regain d'intérêt des Etats-Unis dans la région de l'Asie-Pacifique, estiment des experts américains, à l'aube de visites prochaines en Chine de deux responsables américains haut placés.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton arrivera mardi à Beijing pour une visite de deux jours, alors que le secrétaire à la Défense, Leon Panetta, se rendra en Chine à la mi-septembre.

Dans des interviews accordées récemment à Xinhua, deux experts américains ont estimé que Beijing et Washington devraient poursuivre les mécanismes de dialogue existants, tel que le Dialogue stratégique et économique annuel, pour éviter tout malentendu et renforcer la coopération.

"Nous devons tout simplement continuer à nous servir des mécanismes de dialogue, de manière plus efficace", a déclaré Bonnie Glaser, une experte du Center for Strategic and International Studies basé à Washington.

"Nous devons essayer de tenir compte des intérêts et de comprendre les politiques et les priorités de l'un et de l'autre afin d'éviter les erreurs de calcul", a poursuivi Mme Glaser.

Elle a également conseillé aux deux grandes puissances de "bâtir une confiance mutuelle en donnant un préavis à l'autre lorsque nous avons l'intention de poser des actions concrètes."

Notant que les deux pays procéderont à une transition de pouvoir en 2012, Kenneth Lieberthal, directeur du John Thornton China Center à l'Institut Brookings, a déclaré que les deux pays devraient éviter de "prendre toutes nouvelles initiatives" pour "empêcher que de mauvaises choses ne se produisent".

Les visites en Chine de Mme Clinton et de M. Panetta interviennent à un moment sensible, alors que les différends territoriaux en mer de Chine orientale et en mer de Chine méridionale s'intensifient entre la Chine et plusieurs autres pays asiatiques.

Les Etats-Unis, affirmant ne pas prendre partie dans ces querelles, sont en quelque sorte tenus responsables de la montée des tensions en raison de leur soutien systématique aux parties opposées à la Chine.

Faisant écho de la position de l'administration Obama, les deux experts ont tous les deux démenti les efforts de Washington visant à contenir la Chine, et ont affirmé que les relations bilatérales actuelles étaient très différentes du bras-de-fer entre les Etats-Unis et l'ex-Union soviétique observé pendant la Guerre froide.

Selon Mme Glaser, la Chine est un facteur majeur dans la décision américaine de se reconcentrer sur l'Asie-Pacifique. "Les Etats-Unis cherchent à contrebalancer l'influence de la Chine dans la région de sorte à rassurer les autres pays", a-t-elle déclaré.

Pour sa part, M. Lieberthal a indiqué que la position intransigeante de "certains membres du Capitole et intellectuels de la défense" pourrait être considérée comme une menace par Beijing, mais "la politique étrangère américaine est strictement dictée par le président américain."

Le président Obama a voulu rectifier la politique de son prédécesseur Bush, qui avait mis trop d'accent sur le Moyen-Orient et avait perçu l'Asie comme un simple "complément à la guerre contre le terrorisme", a-t-il ajouté.

News we recommend

Le grand et son petit Des photos inédites de Marilyn Monroe publiées par le magazine LIFE   Les robes courtes de la première dame de Corée du Nord soufflent un vent de mode dans son pays
Le passage du mur du son en images   Coca-Cola tombe en bas de la liste de satisfaction des boissons en Chine Emeutes en France : après Amiens, où ?
Kaka : retour à la case départ ? Le monde compterait 70 millions d'asexués Ne pas se marier avant 30 ans !



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?