Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 03.09.2012 08h52
INTERVIEW : La coopération entre la Chine et Singapour rend les deux économies plus résistantes (PM singapourien)

La coopération entre Singapour et la Chine rend les deux économies plus résistantes, en particulier dans le contexte actuel de faiblesse économique mondiale, a indiqué le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong.

Dans une interview récemment accordée aux médias chinois, à la veille de sa visite officielle en Chine, M. Lee a déclaré qu'il s'attendait à voir dans l'avenir la structure de la coopération économique bilatérale, qui est pour le moment largement soutenue par la nature complémentaire des deux économies, évoluer à mesure que les deux pays développent leur économie.

LA COOPERATION ECONOMIQUE SINO-SINGAPOURIENNE

Selon M. Lee, la Chine est en train de moderniser son économie et d'étendre son champ d'activités à des secteurs plus sophistiquées, qui ne sont plus limités à la production à forte intensité de main d'oeuvre, mais s'étendent également à une production requérant un haut niveau de technologie et d'expertise, ou encore au domaine des services, un domaine jadis réservé à Singapour et à d'autres économies développés.

La coopération entre la Chine et Singapour s'est développée à un rythme soutenu au cours des dernières décennies, particulièrement depuis l'établissement des relations diplomatiques officielles en 1990. Les échanges commerciaux bilatéraux ont augmenté en moyenne de 11,2% par an, et atteint 63,5 milliards de dollars en 2011, selon les statistiques officielles chinoises.

Singapour se développe également, a indiqué M. Lee, et n'entend pas s'arrêter en si bon chemin.

"Nous développons nous aussi de nouveaux domaines d'activité, dont nous espérons qu'ils auront également un marché en Chine, et se montreront complémentaires de ce que la Chine est en train de faire", a-t-il affirmé.

LES ECONOMIES ASIATIQUES DOIVENT TRAVAILLER ENSEMBLE

Selon le Premier ministre singapourien, la communauté internationale devrait se préparer à une reprise économique très faible aux Etats-Unis, et garder à l'esprit que les problèmes économiques de l'Europe sont profondément enracinés.

"Les problèmes européens sont structurels et politiques, et ne seront pas faciles à surmonter", a-t-il souligné.

L'Asie s'affirme comme un phare dans la tempête de l'économie mondiale, et les économies asiatiques doivent s'efforcent de travailler ensemble pour préserver cette vitalité et pallier à l'absence de demande en provenance des pays développés occidentaux, a indiqué M. Lee.

Il s'est déclaré impressionné par les progrès réalisés par la Chine au cours des dernières décennies.

Singapour a de bonnes relations économiques et politiques avec la Chine, et espère pouvoir "exercer une influence modératrice" afin d'empêcher les frictions en mer de Chine méridionale de dégénérer en conflits.

"Pour ce qui est de la mer de Chine méridionale, l'ASEAN a signé avec la Chine une Déclaration de Conduite des parties en mer de Chine méridionale. Nous espérons pouvoir nous appuyer sur cette déclaration afin de développer de concert avec la Chine un Code de Conduite susceptible de gérer les litiges régionaux, à défaut de pouvoir les résoudre", a-t-il souligné.

UN SYMBOLE D'AMITIE

Le Premier ministre singapourien entamera dimanche une visite officielle de six jours en Chine, à l'invitation du Premier ministre chinois Wen Jiabao.

La Chine fait face à des défis domestiques "non négligeables", mais Singapour a bien perçu sa confiance en elle, sa motivation et sa détermination à aller de l'avant, à se développer et à prendre la place qui lui revient au sein de la communauté internationale, a déclaré M. Lee.

"Je souhaite à la Chine de réussir, car je pense que c'est une bonne chose, tant pour la Chine elle-même que pour le reste du monde", a-t-il souligné.

Lors de son séjour en Chine, M. Lee rencontrera plusieurs dirigeants chinois et visitera les sites de plusieurs projets de coopération bilatérale.

La coopération entre la Chine et Singapour n'est plus limitée au domaine de l'économie, et s'est élargie à d'autres domaines comme la culture, l'éducation, et toutes sortes d'autres secteurs.

Deux pandas prêtés par la Chine arriveront ainsi le 6 septembre à Singapour, où ils doivent séjourner pendant dix ans.

"C'est un symbole de l'amitié qui unit nos deux pays", a déclaré le Premier ministre singapourien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?