Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 14.08.2012 13h51
Toute tentative de diviser la Chine et l'ASEAN est vouée à l'échec (COMMENTAIRE)

Beijing soutient une meilleure cohésion entre membres de l'ASEAN. Aussi, toute tentative délibérée d'entacher le rôle positif de la Chine dans le maintien de l'unité du bloc régional est vouée à l'échec.

Dans un long article publié lundi, l'agence de presse britannique Reuters a suggéré que Beijing cherchait délibérément à "maintenir l'ASEAN divisée" car cela correspond à "sa stratégie en mer de Chine méridionale".

Reuters, comme certains autres médias occidentaux, attise la méfiance et l'hostilité entre la Chine et ses voisins proches.

Le commentateur omet de signaler que la Chine, en tant que grand pays et deuxième plus grande économie du monde, a tout intérêt à maintenir la paix et la stabilité dans la région.

Voir ses voisins s'affronter l'un l'autre, ou encore porter atteinte au pouvoir politique et économique des pays concernés, est bien ce que Beijing souhaite le moins du monde.

Ces dernières années, l'ASEAN est devenu le 3e plus important partenaire commercial de la Chine, juste après l'Union européenne et les Etats-Unis, tandis que la Chine est le premier partenaire commercial de l'ASEAN.

Les deux parties ont établi des relations de dialogue il y a plus de 20 ans, et ont créé une zone de libre-échange en 2010, qui est la plus importante parmi les pays en développement. L'Occident ne peut pas négliger les liens économiques profonds entre la Chine et les pays de l'ASEAN, ni l'amitié qui s'est forgée tout au long du développement des contacts commerciaux.

Dire que la Chine a provoqué une division au sein des pays de l'ASEAN revient à faire fi de l'engagement pour la coopération des membres de l'ASEAN. De tels propos sous-estiment également la forte volonté de l'ASEAN d'empêcher toute ingérence étrangère qui entraverait la paix et la prospérité de l'une des régions les plus dynamiques du monde.

En fait, ce qui porte atteinte à l'unité au sein de l'ASEAN et avec ses alliés est l'ingérence de certains pays occidentaux qui font le pari d'une Asie divisée. Ces pays n'aiment pas voir la vitalité économique incroyable de l'Asie alors que leur propre économie est sur le déclin, tout comme leur influence dans le monde.

Pour les membres de l'ASEAN et la Chine, la mer de Chine méridionale, qui se trouve presque au centre de la carte régionale, devrait devenir une zone qui rassemble toute la région en créant des liens entre les différents pays, et non pas être un facteur de division régionale. Le maintien de la paix et de la stabilité en mer de Chine méridionale relève de la responsabilité commune de toutes les parties concernées, et est la première étape qui pourra mener à l'exploitation ultérieure de cette zone maritime riche en gaz et pétrole.

En dépit des différents intérêts nationaux, la coopération reste le courant dominant de la politique régionale. Les pays qui bordent la mer de Chine méridionale ont de nombreux intérêts communs et sont liés par une amitié de longue date. Toute tentative extérieure de tirer parti de différences mineures dans les intérêts de chaque pays se révélerait infructueuse et ne pourrait qu'être tournée en dérision par le bloc régional. L'Occident ne doit pas oublier la situation d'ensemble.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 13 août
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...