Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 26.07.2012 08h16
Des responsables de Chine et de RPDC s'engagent à renforcer l'amitié entre les deux pays

De hauts responsables du Parti communiste chinois (PCC) et du Parti des travailleurs de Corée (PTC) de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) se sont rencontrés mardi, s'engageant à renforcer l'amitié entre les deux pays.

Zhou Yongkang, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, et Ri Myong-su, membre du Bureau politique du Comité central du PTC et membre de la Commission de la défense nationale, se sont entretenus mardi à Beijing.

M. Zhou a indiqué que l'amitié traditionnelle entre les deux pays était extrêmement précieuse.

Il s'est remémoré sa visite en RPDC en 2010, alors que le pays célébrait le 65e anniversaire de la création du PTC, ainsi que ses rencontres avec "le camarade Kim Jong-il et le camarade Kim Jong-un".

Selon lui, Kim Jong-il fut un grand dirigeant de la RPDC et du PTC, ainsi qu'un ami intime du peuple chinois. Il espère que la RPDC maintiendra sa stabilité et poursuivra son développement économique et social sous la direction de Kim Jong-un et du Parti.

Renforcer et développer la coopération amicale avec la RPDC est un principe inébranlable du gouvernement chinois et du PCC, a-t-il ajouté.

La partie chinoise est prête à travailler conjointement avec la RPDC afin de continuer à promouvoir l'amitié traditionnelle et la coopération entre les deux pays, ainsi que de contribuer à la paix et à la stabilité régionales et au développement commun, a-t-il indiqué.

Zhou Yongkang a demandé à Ri Myong-su de transmettre à Kim Jong-un les "salutations cordiales" du secrétaire général du PCC Hu Jintao et de lui-même.

M. Ri, également ministre de la Sécurité populaire, a transmis les salutations de Kim Jong-un aux dirigeants chinois.

Faisant écho aux propos de M. Zhou, il a déclaré que la RPDC était prête à renforcer les relations d'amitié entre les deux pays et les deux partis, ainsi que la coopération entre le Département de la sécurité populaire et le ministère chinois de la Sécurité publique.

Avant cette rencontre, le conseiller d'Etat et ministre de la Sécurité publique Meng Jianzhu s'était entretenu avec M. Ri mardi matin.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 26 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam