Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 01.07.2012 08h44
Le Mercosur accueille le Venezuela, et décide de développer sa coopération avec la Chine

Le 43e sommet du Mercosur s'est achevé vendredi dans la ville de Mendoza, dans l'ouest de l'Argentine. Au terme du sommet, les pays membres ont décidé d'admettre le Venezuela au sein du bloc, et se sont également engagés à promouvoir la coopération économique et commerciale avec la Chine.

Le sommet a en outre décidé de suspendre le Paraguay suite aux agissements du parlement paraguayen, qui a chassé du pouvoir le président Fernando Lugo après que des affrontements sanglants entre la police et des paysans expropriés eurent fait 17 morts.

Les trois pays encore membres du Mercosur, le Brésil, l'Argentine et l'Uruguay, ont annoncé que le Venezuela deviendrait officiellement le cinquième membre du bloc commercial régional au cours d'un sommet spécial, qui se tiendra à Rio de Janeiro au Brésil le 31 juillet.

Le Venezuela avait déjà été admis dans le Mercosur à titre provisoire en 2006, mais sa candidature n'avait jamais été formellement ratifiée, en raison de l'opposition du parlement paraguayen. La suspension du Paraguay a de fait ouvert la voie à l'admission du Venezuela dans le bloc.

La présidente argentine Cristina Fernandez a déclaré que l'entrée du Venezuela dans le bloc allait contribuer à promouvoir l'intégration économique régionale, et renforcerait la résistance des pays membres à une éventuelle nouvelle crise financière internationale.

Le Mercosur a par ailleurs souligné l'importance de promouvoir ses relations avec la Chine et avec les autres économies asiatiques, et a invité l'ambassadeur de Chine en Argentine, Yin Hengmin, à se joindre au sommet et à y représenter le gouvernement chinois. C'est la première fois que la Chine est invitée à un sommet du Mercosur.

Dans un communiqué conjoint, la Chine et le Mercosur se sont engagés à continuer de promouvoir la coopération économique et commerciale, en se fixant pour objectif d'atteindre un volume de commerce bilatéral de 200 milliards de dollars d'ici 2016.

Pour ce qui est du Paraguay, le sommet a décidé de suspendre sa qualité de membre, mais n'a pas souhaité imposer de sanctions contre ce pays qui ne dispose d'aucun accès à la mer, afin d'éviter d'éventuelles conséquences négatives pour le peuple paraguayen.

Le bloc examinera une éventuelle réintégration du Paraguay après les élections présidentielles qui doivent se tenir dans ce pays en avril prochain.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire