Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 26.06.2012 13h15
Le président chinois s'entretient avec les astronautes à bord de Tiangong-1

Le président chinois Hu Jintao est arrivé mardi matin au centre de contrôle aérospatial de Beijing, où il s'est entretenu avec les astronautes qui mènent des tests scientifiques dans le module laboratoire spatial Tiangong-1.

Hu Jintao était accompagné des hauts dirigeants chinois Jia Qinglin, Li Changchun, Xi Jinping et Li Keqiang.

Hu Jintao a adressé ses sincères salutations aux trois astronautes, à savoir Jing Haipeng, Liu Wang et Liu Yang.

"Vous avez passé près de 10 jours dans l'espace, nous pensons beaucoup à vous. Comment vous sentez-vous ?", a demandé M. Hu.

Le commandant de la mission, Jing Haipeng, a fait savoir qu'ils étaient dans de bonnes conditions et a déclaré au président que "les astronautes chinois ont désormais leur propre foyer dans l'espace. Nous sommes fiers de notre pays !".

M. Hu leur a également demandé si leurs travaux avançaient correctement.

Jing Haipeng a répondu que toutes les tâches se déroulaient sans encombre, que l'amarrage en mode manuel avait été accompli avec succès et que l'équipage menait les expérimentations scientifiques prévues.

M. Hu a félicité les astronautes pour leur excellente performance au cours de la première mission de rendez-vous et d'amarrage manuels de la Chine, qui démontre la maîtrise complète par le pays des technologies d'amarrage dans l'espace.

Le président a remercié les astronautes pour leur contribution au programme spatial habité du pays, ajoutant que "vos familles et nous attendons votre retour réussi et en toute sécurité".

Les trois astronautes ont fait un salut à la fin de l'entretien.


[1] [2] [3] [4] [5]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent