Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 15.06.2012 08h01
La Chine est ouverte aux propositions politiques sur le conflit syrien

La Chine reste ouverte à toute proposition quant à l'organisation d'une conférence internationale sur la Syrie ou à l'établissement d'un groupe de contact pour la Syrie, a annoncé jeudi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le porte-parole Liu Weimin a fait cette remarque lors d'une conférence de presse pendant laquelle il lui a été demandé de commenter les propositions faites par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et par Kofi Annan, envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie.

Des tueries ayant rapportées presque tous les jours en Syrie, M. Lavrov a proposé samedi dernier une conférence internationale sur la Syrie.

Il a indiqué que celle-ci devrait devenir le "seul cadre" pour la résolution de la crise syrienne et la seule plate-forme pour appliquer les résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU sur la Syrie.

La semaine dernière également, M. Annan a proposé la mise en place d'un groupe de contact international qui réunirait les principaux pays du monde afin de mettre fin au conflit syrien dans les plus brefs délais.

"La Chine encourage la communauté internationale à adhérer à la tendance générale qui souhaite voir la recherche d'une résolution politique au conflit syrien", a déclaré M. Liu.

Il a appelé la communauté internationale à offrir son plein soutien aux efforts de médiation de M. Annan et à promouvoir l'application des résolutions concernées du Conseil de Sécurité de l'ONU, ainsi que le plan de six points conçu par M. Annan.

"La Chine souhaite maintenir le contact avec l'ensemble des parties concernées sur les propositions mentionnées ci-dessus", a-t-il noté.

La Chine a annoncé à plusieurs reprises qu'elle avait adopté une position impartiale quand au conflit syrien, et que le peuple syrien avait le droit à décider de la voie de développement et du système politique de son propre pays.

Tant qu'un consensus pourra être atteint via le dialogue entre les différentes parties en Syrie et qu'il pourra être accepté par tous les acteurs syriens ainsi que la communauté internationale, la Chine y sera ouverte, a-t-il ajouté.

La Chine espère que les efforts de médiation de M. Annan feront des progrès dès que possible et elle appelle en outre à la patience et à la solidarité internationale, compte tenu de la situation complexe en Syrie, a déclaré le porte-parole.

Il a de plus réitéré que des actions internationales pour la Syrie devraient être favorables à l'atténuation des tensions dans le pays, à la promotion d'une résolution politique de ce conflit et au maintien de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient.

Liu Weimin a par ailleurs de nouveau exhorté l'ensemble des parties syriennes à coopérer avec la mission de supervision de l'ONU en Syrie, à faire cesser les violences et à protéger les habitants afin de désamorcer les tensions le plus rapidement possible.

"La Chine s'oppose aux sanctions et pressions unilatérales pour la résolution du conflit syrien", a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Syrie, un nouveau coup de menton de l'Occident
Un plan d'action enthousiasmant
Les relations sino-iraniennes