Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 14.06.2012 13h25
La Chine met en garde contre des conjectures excessives à propos du refus d'accorder un visa à l'ancien PM norvégien

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Liu Weimin a conseillé mercredi de ne point faire trop se perdre en conjectures sur le refus d'accorder un visa à un ancien Premier ministre norvégien.

M. Liu a ainsi répondu à la question d'un journaliste lors d'une conférence de presse régulière à propose de ce refus de visa.

La Chine a refusé la demande de visa de l'ancien Premier ministre norvégien Kjell Magne Bondevik, qui doit assister à une réunion du Conseil mondial des églises organisée cette semaine dans la ville chinoise de Nanjing, a rapporté mardi le Aftenposten, le plus grand quotidien de Norvège.

Il s'agit d'une pratique commune pour les ambassades et consulats chinois, conformément au mandat des administrations chinoises compétentes, d'accorder des visas aux étrangers invités à visiter la Chine, a affirmé M. Liu.

Cependant, il a réaffirmé le droit de la Chine de déterminer d'accorder ou non un visa à un demandeur.

Chaque jour des citoyens chinois voient leur demande de visa refusée dans des ambassades et consulats étrangers, a-t-il indiqué, ajoutant que les politiques de visa variaient selon les pays et que ce refus de la Chine ne devait pas "faire l'objet de trop de conjectures".

La réunion de Nanjing est la première en Chine pour le Conseil mondial des églises basé à Genève, et l'un de ses thèmes est la compréhension des pratiques religieuses en Chine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous