Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 23.05.2012 09h52
Les Etats-Unis « essaient de porter atteinte » aux relations entre les deux rives du Détroit

Les Etats-Unis tentent de gâcher les relations entre Pékin et Taibei en insistant délibérément sur le déséquilibre de leur puissance militaire dans un rapport du Pentagone, a déclaré lundi le MPinistère de la Défense.

En outre, le rapport sert également d'excuse aux États-Unis pour vendre 66 chasseurs F-16 à Taiwan, a déclaré le porte-parole du ministère Geng Yansheng dans un communiqué de presse publié sur le site Web du ministère.

« En essayant de trouver des excuses pour vendre des armes à Taiwan, les Etats-Unis jouent délibérément sur le déséquilibre du pouvoir militaire entre la partie continentale et Taiwan et essaient de semer la discorde entre eux, quel que soit le développement pacifique des relations des deux côtés du détroit de Taiwan » a déclaré M. Geng .

Il a fait ces remarques en réponse au rapport annuel du Département américain de la Défense sur la puissance militaire de la Chine, publié vendredi dernier.

La Chine a protesté auprès des États-Unis et exprimé « son vif mécontentement » et « sa ferme opposition » au rapport, a-t-il dit.

M. Geng a dit que le développement et militaire de la Chine, normal et justifié, a été décrit de façon injuste dans le rapport, ajoutant que Beijing a toujours maintenu des intentions stratégiques transparentes et fait des efforts pour étendre les échanges militaires.

Il a également nié les accusations américaines disant que la Chine s'est engagée dans des cyber-attaques contre les États-Unis.

Le Secrétaire à la Défense, Leon Panetta, a d'ailleurs dit plus tôt ce mois-ci, après avoir rencontré aux États-Unis son homologue chinois, Liang Guanglie, que la Chine était aussi une victime de cyber-attaques, après des années d'accusations pour de prétendues attaques chinoises sur les États-Unis.

M. Geng a déclaré que les soupçons des États-Unis et les efforts visant à discréditer la Chine vont à l'encontre de la promesse de ce pays de construire des relations militaires saines, stables, fiables et durables avec la Chine.

La Chine a réduit ses échanges militaires avec les Etats-Unis à plusieurs reprises à cause des ventes d'armes américaines à Taiwan. La visite de M. Liang aux États-Unis a été la première d'un Ministre chinois de la Défense aux États-Unis en neuf ans.

Le Pentagone a annoncé que, de son côté, M. Panetta se rendra en Chine dans le courant de cette année.
M. Geng a déclaré que pour éviter que les relations ne soient perturbées, les États-Unis doivent respecter les faits, changer d'attitude et cesser de publier des rapports similaires année après année. Il convient également de prendre des mesures concrètes visant à promouvoir les relations militaires bilatérales, a-t-il dit.

Le document du Pentagone a été publié alors que la Chambre des Représentants américaine a voté pour contraindre le Gouvernement des États-Unis à vendre 66 nouveaux chasseurs à Taiwan la semaine dernière. La mesure doit encore recevoir l'approbation du Sénat.

Le Porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei a déclaré lundi que Beijing s'opposait fermement à cette décision.

« Nous allons encourager les législateurs américains à abandonner leur mentalité de Guerre Froide, à arrêter d'encourager les ventes d'armes à Taiwan et à cesser de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine », a-t-il dit.

Liu Hui, un expert en études américaines à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales, a déclaré qu'il était « très possible » que le Sénat américain approuve le contrat de vente d'armements.

Mais M. Liu a souligné qu'il existe d'autres méthodes pour limiter l'impact de cette décision sur les relations américano-chinoises, citant l'exemple de l'administration Bush, qui ne cessait de retarder la livraison des appareils.

Mais le rapport du Pentagone et le projet de ventes d'armes à Taiwan, une fois approuvé, jettera « sans doute » une ombre sur les relations militaires entre Beijing et Washington, qui se sont récemment améliorées.

« Jusqu'à présent, il semble que l'administration Obama ne souhaite pas nuire aux relations avec Beijing du fait des ventes d'armes », a dit M. Liu. L'administration du Président américain Barack Obama a seulement l'intention de moderniser les appareils existants que possède Taiwan.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »